Burundi : les militaires putschistes victimes de l’échec du coup d’Etat

Les militaires putschistes sont des dizaines à se rendre depuis l’échec de leur coup d’Etat à l’encontre du Président du Burundi Pierre Nkurunziza.
général Godefroid Niyombaré putschiste militaire coup etat Burundi

Alors que le coup d’Etat à l’encontre du Président du Burundi Pierre Nkurunziza a échoué, ils sont des dizaines de militaires putschistes à s’être rendus aux autorités.

12 militaires tués

Près de 12 militaires auraient été tués tandis que 35 blessés parmi les putschistes, tandis que 8 militaires loyalistes ont été blessés pour la seule journée de jeudi, selon un bilan vendredi du chef d’état-major à la Radio télévision nationale burundaise (RTNB).

Ils seraient plus de 40 soldats burundais putschistes à s’être rendus, en plus de trois généraux mutins qui ont été arrêtés, vendredi matin, par les forces de sécurité, rapporte Anadolu agency. Alors qu’il avait annoncé sa volonté de se rendre, le général Godefroid Niyombare, à l’initiative de la tentative de coup d’Etat, est toujours en fuite.

Souvenirs de la guerre civile

Ce jeudi, le général Godefroid Niyombare avait annoncé la destitution du chef d’Etat du pays alors qu’il était en déplacement en Tanzanie pour assister à une réunion des chefs d’Etat d’Afrique de l’Est pour trouver une solution pacifique à la crise dans le pays.

Les manifestations se succèdent depuis l’annonce de sa candidature à la Présidentielle de juin prochain pour un troisième mandat à la tête du pays.

Un porte-parole de la Présidence du Burundi a fortement critiqué le manque de responsabilités des mutins, ce vendredi, sur France 24. Il a indiqué qu’ils ont failli renvoyer le pays des dizaines d’années en arrière, du temps de la guerre civile qui a fait plusieurs dizaines de morts dans le pays, entre 1993 et 2002.

 

Source: afrik.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.