Burkina: les promesses du nouveau ministre de la Défense

Le général de brigade Aimé Barthelemy Simporé reconduit au ministère de la Défense et des Anciens combattants sous le Gouvernement de Transition, a officiellement pris fonctions, lundi 7 mars 2022. Tout en assurant mesurer les enjeux et les délicates exigences qui s’imposent à la nation en cette période historique «très critique», l’ancien ministre de la Défense de Roch Kaboré a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre de l’agenda de la Transition, de grands chantiers de réformes au sein des Forces armées nationales s’ouvriront.

A la suite de l’installation du Premier ministre Albert Ouédraogo, le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général de brigade Aimé Barthélémy Simporé a lui aussi pris fonction, le lundi 7 mars 2022. Le général Simporé a été reconduit à ce poste, puisqu’il l’occupait déjà sous le pouvoir du président déchu Roch Kaboré.

«Ce retour à la fonction s’apparente à une continuité mais c’est une mission qui a une autre exigence», a-t-il fait savoir. Le ministre de la Défense et des Anciens combattants du Gouvernement de Transition dit mesurer «toute la profondeur autant que les exigences» qui découlent de ses fonctions. «Si j’ai fait le choix de répondre à l’appel du MPSR (Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration) ainsi qu’aux attentes de notre Nation en péril, c’est bien en raison des fortes convictions qui m’animent en tant qu’officier», a-t-il indiqué.

Dans un contexte «historique et de refondation», le général de brigade a promis d’entreprendre de de grands chantiers de réformes au sein des Forces armées nationales. Ainsi, il a tendu la main à l’ensemble du personnel de l’Armée, l’exhortant à l’accompagner dans sa nouvelle mission.

Par Siaka CISSE (Stagiaire)

Source: wakatsera

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.