Burkina Faso : le chef d’état-major particulier de Macron en « opération déminage » auprès de Damiba

L’amiral Jean-Philippe Rolland était en mission à Ouagadougou, à la mi-septembre. Objectif : apaiser les relations crispées entre les militaires français et burkinabè.

 

Lors de son discret séjour au Burkina Faso, à la mi-septembre, l’amiral Jean-Philippe Rolland, le chef d’état-major particulier d’Emmanuel Macron, s’est entretenu avec le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba et le colonel-major David Kabré, le chef d’état-major général des armées burkinabè.

Ces derniers mois, les crispations entre la France et le Burkina Faso étaient palpables sur le plan militaire. L’armée burkinabè n’a en effet guère apprécié l’attitude française lors de certaines opérations, comme le survol de son territoire national, le passage de convois, ou encore la communication faite autour d’opérations conjointes sans concertation préalable.

« Plusieurs loupés »

Source : Jeune Afrique
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.