Bagarres entres populations frontalières de la Guinée et du Mali

De violentes bagarres ont éclaté, dimanche, entre les populations frontalières de la Guinée et du Mali à plus de 800 km de la capitale guinéenne, Conakry, à cause de l’exploitation d’une mine d’or artisanale, revendiquée par les habitants des deux pays, a rapporté, lundi, la Radio Télévision Guinéenne (RTG), citant l’Agence Guinéenne de Presse (AGP).

frontiere guinee mali kouremale maladie ebola passager circulation routiere controle

Les habitants de la localité de Yanfolila, au Mali, et ceux de Mandiana, en Guinée, a expliqué la même source, se sont disputés, munis d’armes à feu, d’armes blanches et de gourdins, à cause d’une mine d’or que chacun estime être établie sur son territoire.

Des chasseurs traditionnels maliens de la localité de Yanfolila auraient ouvert le feu sur les habitants de Mandiana, faisant 12 blessés, dont sept dans un état jugé grave et évacués vers les centres de santé en territoire guinéen.

La RTG a souligné que les préfets des deux localités en conflit se sont rendus ce lundi sur les lieux, ce qui a permis le retour au calme. Ces autorités locales ont appelé au dialogue et à la retenue.

Les bagarres entre les habitants vivant le long de la frontière guinéo-malienne sont récurrents, incitant souvent les interventions des gouverneurs, voire des ministres de l’Administration du territoire des deux pays qui avaient procédé en 2012 au bornage des limites entre les deux pays, rappelle-t-on.

Source: PANA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.