Attaque meurtriére en RDC

Au moins 24 personnes, dont un casque bleu et 7 civiles, ont été tués au cours d’une attaque à Eringeti, dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo.

UNE ACTION DE LA RDC CONTRE LES FDLR APPROUVÉE AUX NATIONS UNIES

Plusieurs dizaines d’hommes armes sont entrés dimanche dans la localité et ont attaqué une base de la mission des nations Unies au Congo (MONUSCO) et une base de l’armée congolaise (FARDC).

L’armée Congolaise et l’ONU accusent le groupe islamiste ougandais ADF Nalu d’être derrière l’assaut.

Selon le Général Jean Baillaud, numéro deux des casques bleus en RDC, la stratégie des assaillants était de bloquer toute intervention pendant qu’ils pillaient et semaient la terreur.

Au moins 5 patients ont été tués sur leurs lits d’hôpital, des milliers de personnes ont fui la ville.

Face à l’intensification des attaques dans la région, le président de la société civile du territoire de Beni, Teddy Kataliko, appelle à la planification d’une opération conjointe entre la MONUSCO et les FARDC.

Les relations entre la mission onusienne et le gouvernement congolais sont tendues depuis le début de l’année.

L’ONU a annoncé en février son retrait des opérations contre les FDLR suite à la nomination d’un général accuse de violation des droits de l’homme pour mener l’offensive.

 

Source: BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *