Alpha Condé : “L’Afrique doit prendre en main son destin”

-“L’Afrique devrait également prendre des mesures en vue d’un accord de libre-échange”, déclare le président guinéen dans un entretien avec Anadolu.

alpha conde president guinee

Le Président de la Guinée, Alpha Condé, a affirmé que les Africains doivent décider par eux-mêmes de leur destin, sans ingérence étrangères.

C’est que qu’a déclaré le leader guinéen, par ailleurs président de la session actuelle de l’Union africaine, dans un entretien avec Anadolu, au siège de la présidence, à Conakry, la capitale.

Alpha Condé a affirmé que la Guinée a cumulé quelques retards en ce qui concerne les investissements dans les infrastructures, notant que le nom de son pays était auparavant parfois confondus avec celui de la Papouasie-Nouvelle-Guinée et celui de la Guinée-Bissau.

L’objectif est de rehausser le prestige du pays au niveau international, via des slogans tels « la Guinée est de retour », et de le développer sur le plan interne, a-t-il indiqué, soulignant que le dossier de l’énergie est à la tête des priorités.

Condé a indiqué que son pays vise également à réaliser des projets dans le domaine agricole et dans la construction de routes et d’hôtels pour réserver un meilleur accueil aux investisseurs.

Le président a souligné que la Guinée est l’un des premiers pays qui ont obtenu leur indépendance se libérant ainsi de la domination coloniale française, déplorant toutefois ne pas avoir accédé à l’indépendance économique.

Il a déclaré, à cet égard: « La Guinée est politiquement indépendante, mais elle ne l’est pas du point de vue économique. Aujourd’hui, nous luttons pour l’indépendance économique. Nous sommes très liés à l’étranger. Notre industrie est liée à l’importation. Nous devons produire ce que nous consommons».

« En fait, nous devrions nous considérer dans une perspective régionale et non comme un Etat isolé. La Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest compte 300 millions d’âmes. Nous devons renforcer l’Afrique dans son ensemble, et non la Guinée seule», a-t-il ajouté.

– Les relations entre la Guinée et la Turquie

En ce qui concerne le développement des relations entre son pays et la Turquie après la visite du président Recep Tayyip Erdogan en mars dernier, Condé a déclaré : « vu de loin, Erdogan paraît assez sec de caractère, mais ce n’est pas le cas ».

« Nos caractères se ressemblent, c’est pour cela que nous sommes devenus à ce point amis », a indiqué le président guinéen.

Condé a relevé que son homologue turc accorde une grande importance à la coopération avec la Guinée, notant qu’il apprécie de son côté la coopération avec la Turquie.

Il est nécessaire de renforcer les relations entre les deux pays, a-t-il souligné.

Le président guinéen a fait état des nombreuses possibilités de coopération entre son pays et la Turquie, relevant que les investisseurs turcs commencent à affluer dans son pays.

Il a déclaré au sujet des relations de l’Union africaine avec l’Occident : «l’Afrique doit arrêter de compter sur l’Occident, et décider de son destin par elle-même ».

L’Union africaine doit régler à elle seul ses problèmes internes, sans ingérence étrangères, a-t-il ajouté.

« Nous devons arrêter, en tant qu’Etats africains, de compter sur les aides. L’Afrique devrait également prendre des mesures en vue d’un accord de libre-échange. L’Afrique a commencé à se développer, mais la route est encore longue », a conclu Alpha Condé.

AA/ Guinée

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.