Algérie : un incendie au nord fait plus de 65 morts

Un incendie meurtrier ravage depuis lundi dernier, la Région de Kabylie en Algérie. Plusieurs personnes y ont perdu la vie. Un deuil national de trois jours a été décrété.

L’Algérie est en deuil, plus d’une soixantaine de personnes civils et militaires ont perdu la vie dans l’incendie meurtrière qui s’est déclenché au Nord de l’Algérie dans la région de Kabylie. Un deuil de trois jours a été décrété par le gouvernement.

Selon le gouvernement algérien, de nombreux départs de feu, plus de 70, se sont déclarés dans la soirée de lundi dans le nord du pays, notamment en Kabylie. Mais le porte-parole de la protection civile, Nassim Barnaoui, a indiqué hier, à la presse que 69 foyers d’incendies au total étaient encore actifs, dans 17 préfectures.

Des conditions météos qui n’arrangent pas le sauvetage et complique la situation des sauveteurs, la chaleur extrême doit se poursuivre jusqu’en fin de semaine au Maghreb, jusqu’au 15 août selon les services météorologiques algériens, avec des températures atteignant 46 degrés.

Pour essayer de venir à bout de ces flammes meurtrières, le gouvernement de l’Algérie a indiqué être en contact avec certains pays européens pour pouvoir louer des avions anti-incendie « à un stade avancé de discussions avec des partenaires européens pour louer des avions anti-incendie ».

Les causes exactes de ces incendies restent encore floues. Le Ministre de l’Intérieur avance la théorie de l’incendies « criminelles ». La radio publique algérienne a annoncé mardi dernier l’arrestation de trois “pyromanes” à Médéa et un à Annaba. Toujours selon le ministre de l’Intérieur « des analyses préliminaires au niveau de la région de Tizi Ouzou ont montré que les sites de déclenchement des incendies ont été soigneusement sélectionnés ».

Tandis que le pays fait face à une forte période de chaleur. Les services météorologiques prévoient des températures allant jusqu’à 47 degrés Celsius. Chaque année, le pays est touché par des feux de forêt. En 2020, près de 44 000 hectares de taillis sont partis en fumée.

Par ailleurs, en Tunisie aussi le pays a dépassé son record de chaleur 49° C, avec une quinzaine de départ de feu enregistré dans le nord et le nord-ouest, sans faire de victime, indique Moez Triaa, porte-parole de la protection civile.

Mahamadou Sissouma, Stagiaire

Source: LE PAYS

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.