Algérie : un coup de balai au gouvernement

Un important remaniement ministériel a marqué la journée de ce jeudi en Algérie. Le remaniement partiel a été marqué notamment par le départ des ministres de l’Intérieur, de l’Energie et des Finances. Au total treize nouveaux ministres ont été nommés, mais le gouvernement n’a fourni aucune explication.
president algerien abdel aziz bouteflika securite sahel

La rumeur courrait depuis quelques mois, maintenant c’est fait. Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a fait le ménage de printemps dans son gouvernement, ce jeudi 14 mai 2015. Un remaniement ministériel partiel qui a touché plusieurs ministères importants dont trois portefeuilles majeurs : ceux de l’Intérieur, de l’Energie et des Finances.

Nourredine Bedoui, passe du ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnelle à celui de l’Intérieur pour remplacer Tayeb Belaïz, désigné ministre d’Etat conseiller spécial de Bouteflika. Au ministère des Finances, Mohamed Djellab a été remplacé par Abderahmane Benkhalfa, ancien délégué de l’association des banques et des établissements financiers.

A l’Energie Salah Khebri, ex-directeur de l’Institut algérien du pétrole, succède à Youcef Yousfi, qui s’est retrouvé au cœur d’une crise sans précédent en Algérie opposant les populations du sud au pouvoir, au sujet de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste.

Ce remaniement touche également la ministre de la Culture, Nadia Labidi, accusée par Louisa Hanoune, porte parole du Parti des Travailleurs (PT) d’avoir attribué des projetons de son secteur à des proches. Elle est remplacée par Azzedine Mihoubi.

Accusé lui aussi d’avoir touché des pots-de-vins dans l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, Amar Ghoul, quitte le ministère des Transports, pour diriger celui de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat. Abdelkader Kadi, ministre des Travaux publics paie, de son côté, le scandale de l’autoroute Est-Ouest.

Ce remaniement intervient alors que l’Algérie vit un climat marqué par de retentissantes affaires de corruption.

La liste du nouveau gouvernement de Abdelmalek Sellal :

- Abdelmalek Sellal, Premier ministre.
- Ahmed Gaïd Salah, le général de Corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire.
- Nouredine Bedoui, ministre de l’Interieur et des Collectivités locales.
- Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères.
- Tayeb Louh, ministre de la Justice, Garde des Sceaux.
- Abdelkader Messahel des Affaires maghrébines et africaines et de la Coopération internationale.
- Abderahmane Benkhalfa, ministre des Finances.
- Abdessalem Bouchareb, ministre de l’Industrie et des Mines.
- Salah Khebri, ministre de l’Energie.
- Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidines
- Mohamed Aïssa, ministres des Affaires religieuses et des Wakfs
- Amara Benyounès, ministre du Commerce
- Ammar Ghoul, ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat.
- Boudjema Talai, ministre des Transports
- Abdelkader Kadi, ministre de l’Agriculture et Développement rural.
- Abdelouahab Nouri, ministre des Ressources en eau et de l’Environnement.
- Abdelkader Ouali, ministre des Transports.
- Tahar Hadjar, ministre de l’Enseignement et de la Recherche scientifique.
- Azzeddine Mihoubi, ministre de la Culture.
- Abdelmadjid Tebboune, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville
- Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale
- Mohamed Mebarki, ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels
- Mohamed El Ghazi, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale
- Mounia Meslem, ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme
- Tahar Khaoua, ministre des Relations avec le Parlement
- Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière
- Abdelkader Khomri, ministre de la Jeunesse et des Sports.
- Iman Houda Feraoun, ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communisation.
- Hamid Grine, ministre de la Communication
- Sid Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques
- Hadji Baba Ammi, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du Budget et de la Prospective
- Aïcha Tagabou, ministre déléguée auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, chargée de l’Artisanat
- Ahmed Noui, ministre secrétaire général du gouvernement
- Mustapha Karim Rahiel, ministre directeur du cabinet du Premier ministre

 

Source: afrik.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.