Alger s’implique dans la logistique

Dans son intervention devant les chefs d’Etat et de gouvernement africains, M.Sellal a écarté tout engagement militaire de l’Algérie dans le continent.

 

soldat algeriens militaires force speciale commando troupes defile logistique securisation afrique guerre

Les travaux du 22e Sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) se sont ouverts, jeudi 30 janvier, à Addis-Abeba, en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
Lors de son intervention sur les questions de paix et de sécurité,M.Sellal a réitéré l’appui de l’Algérie à l’initiative de création de la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises (Caric).
«Cette initiative s’inscrit dans le processus de renforcement de l’architecture de paix et de sécurité en Afrique et témoigne de l’attachement de l’Afrique au principe de l’appropriation des processus de règlement des conflits sur le continent», a-t-il expliqué.
En marge de ce sommet, le Premier ministre a appelé à la mise en place de ce mécanisme «dans les plus brefs délais». Intervenant lors d’une réunion consultative au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement de la Caric, M.Sellal a insisté sur «l’urgence» de mettre en place les structures d’opérationnalisation de la Capacité, compte tenu des crises et conflits que connaissent certains pays du continent.
Le Premier ministre a estimé, à l’occasion de son intervention sur les questions de paix et de sécurité, que la mobilisation de la part de l’Afrique pour faire valoir des solutions africaines aux problèmes africains ne saurait exonérer la responsabilité du Conseil de sécurité en matière de paix et de sécurité internationales.
Dans ce contexte, l’orateur a souligné que l’UA reste mobilisée dans les processus de résolution des situations nées des cas de remise en cause de l’ordre constitutionnel, comme cela est le cas dans plusieurs pays africains à l’instar du Mali.
Concernant ce dernier pays où un coup d’Etat s’est produit, il y a quelques mois, M.Sellal a évoqué les «avancées remarquables» dans le rétablissement de la sécurité et de l’ordre constitutionnel». Il a affirmé que l’Algérie fonde de «grands espoirs» pour l’aboutissement des efforts de relance du dialogue inter-malien.
«Un dialogue destiné à prendre en charge les aspirations légitimes des populations du Nord du Mali dans le cadre de la préservation de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale du Mali (…). C’est là le sens des efforts de l’Algérie en faveur du lancement d’un dialogue inter-malien», a-t-il indiqué. Evoquant le 22e sommet de l’UA, M.Sellal a relevé qu’il coïncide avec l’entame d’une nouvelle année sous le signe d’une «Afrique renaissante», dont le présent est fait de «défis immenses, mais aussi d’espoirs pour ses peuples».
Il a ainsi fait référence au projet de stratégie 2063, imprégné de l’esprit ayant animé la célébration du 50e anniversaire de l’OUA/UA, le qualifiant de «témoignage d’une Afrique vivante, renaissante, fière de son passé et maître de son destin».
«La volonté de l’Afrique de s’imposer dans l’élaboration des stratégies de développement des Nations unies, à travers l’agenda de développement post-2015, est là aussi un exemple de dynamisme et de vitalité.

L’Afrique face à ses défis
C’est ce même élan qui guide sa participation déterminée au processus de réformes des Nations unies tout en restant résolument attachée à la défense de sa position commune», a-t-il dit.

Pas de soldats algériens en République centrafricaine
La veille de l’ouverture du 22e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, le Premier ministre a pris part à la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement, tenue mercredi soir à Addis-Abeba. Lors de son intervention, il a indiqué que l’Algérie apportera un soutien en transport des troupes africaines en République centrafricaine (RCA).
«L’Algérie apportera un soutien en transport des troupes africaines de la mission internationale de soutien à la RCA sous conduite africaine (Misca)», a affirmé M.Sellal, excluant de fait l’envoi par l’Algérie de ses soldats dans ce pays.
Les participants à la réunion du CPS ont appelé aussi à la «nécessité d’apporter un soutien logistique et financier à la Misca» en République centrafricaine. L’UA a, d’autre part, adopté deux communiqués sur les situations prévalant respectivement au Soudan du Sud et en Egypte. Pour ce qui est du Soudan du Sud, la réunion du CPS a permis aux participants de se féliciter de l’accord de cessation des hostilités signé récemment à Addis-Abeba, suite à la médiation engagée par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad). S’agissant de l’Egypte, la réunion du CPS a été marquée par un «briefing» sur le rapport du Panel de haut niveau de l’UA pour l’Egypte, présidé par l’ancien président malien, Alpha Oumar Konaré.
Les participants ont «pris note» de la nouvelle Constitution égyptienne, issue du récent référendum et ont appelé en outre les autorités de ce pays à engager un processus de réconciliation nationale entre toutes les parties. A l’occasion de ce sommet, M.Sellal a rencontré plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement africains. Il a eu, notamment des discussions avec les présidents sud-africains, Jacob Zuma, soudanais Omar El Bechir, mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz et le Premier ministre libyen, Ahmed Zeidan.

source : lexpressiondz

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *