50 terro-risques captures par la force conjointe du g5-sahel

En l’espace de deux semaines, la Force conjointe du G5-Sahel a arrêté, jeudi 15 avril, une cinquantaine de terro-risques, pardon terroristes. Entamées, début avril, dans la zone des trois frontières (Mali, Niger, Burkina Faso).

 

Jugée comme l’opération la plus décisive, celle menée par le huitième bataillon a réussi à démanteler, le 11 avril dernier, un camp d’entrainement terroriste, près de Torela, en territoire burkinabè, à quelques kilomètres de la frontière avec le Mali, indique la Force conjointe du G5-Sahel dans un communiqué.
Au cours de cette opération, 33 présumés terroristes ont été capturés. Et plusieurs armes saisies. Il d’agit, notamment, de deux fusils d’assaut et une dizaine de motos détruites.
Force régionale opérant aux frontières du Mali, du Niger et du Burkina Faso, la Force conjointe du G5-Sahel est chargée de lutter contre le terrorisme aux frontières de ces trois pays.
Pour tarir les sources de recrutement des Groupes terroristes, la Force conjointe du G5-Sahel vient de lancer une radio, destinée à la jeunesse.
Baptisée « Radio Jeunesse Sahel », RJS – comme elle s’appelle – a pour mission de lutter contre le terrorisme, la radicalisme et l’extrémisme religieux dans la zone des trois frontières.

Oumar Babi 

Source : Canard Déchaine

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.