11 milliards de FCfa pour sauver Gorée

L’île de Gorée, patrimoine mondial de l’Unesco, a besoin de 11 milliards  pour lutter contre l’avancée de la mer.

 

vue generale ile village goree

 

Le 5 juin de chaque année est une journée dédiée à l’environnement, et le problème de l’érosion côtière est encore d’actualité. Avec une superficie de 17 hectares, le site historique sénégalais le plus connu au monde risque de disparaître. Selon son maire, Me Augustin Senghor, Gorée est agressée par la mer. « Elle a besoin d’être protégée pour ne pas disparaître ».

Des études disponibles depuis 1988, et réactualisées en 1998 évaluent à 11 milliards le coût des ouvrages destinés protéger l’île. Il faut mettre en place des digues tout de l’île pour protéger contre les marrées qui montent.

Ces dernières années beaucoup de maisons sont tombées en ruine et pour résister à l’érosion côtière, l’île a besoin d’aide. Le maire en appelle à la bonne foi des autorités, des partenaires de Gorée pour aider à prévenir cette érosion marine.

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, l’île mérite un traitement particulier à la hauteur de son statut. Dans cet élan de solidarité international, le Qatar est prêt à injecter 10 millions de dollars dans les ouvrages.
En plus de Gorée, la ville de Rufisque est aussi menacée par l’avancée de la mer. Une nécessaire prise de conscience des autorités est indispensable pour palier le problème de l’érosion côtière qui se pose avec acuité.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.