Reboisement : le satisfecit du ministre Housseini Amion Guindo à Somasso

L’Association pour le développement de Somasso (ADS) a organisé, le dimanche 1er septembre 2019, la 3e édition de sa journée de reboisement. Placée sous la présidence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, cette opération a vu la plantation de 1420 pieds de types d’arbre.

 

Situé dans le cercle de Bla, la Commune rurale de Somasso a réservé un accueil chaleureux au ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable dans le cadre de la 3e édition de sa journée de reboisement, tenue le dimanche 1er septembre. Accueilli par un cortège de motocycliste, le ministre Housseini Amion Guindo et sa délégation ont été conduits sur le terrain de l’école où tout le village était mobilisé. Après s’être élevé citoyen d’honneur de Somasso, le ministre Guindo, en compagnie du président de l’ADS, Markatié Daou, a donné le coup d’envoi de l’opération avec la plantation d’un pied de caïlcédrat. Le chef du département en charge de la protection de l’environnement a salué l’engagement collectif de tout un village pour la préservation de l’environnement.

“Ici, nous avons trouvé un bel exemple de souci de l’amélioration du cadre de vie à travers des plantations d’arbres et beaucoup d’autres activités connexes. Nous sommes très heureux de ce nous avons vu. Nous avons vu ce qui a été fait en 2017 et 2018. Les populations ne se sont pas contentées seulement de planter, mais, se sont aussi organisées pour protéger et arroser les plants jusqu’à donner ce que nous voyons. Ça veut dire que la plantation et l’entretien des plants est bel et bien une culture bien encrée dans cette commune. Que cette activité serve d’exemple à beaucoup d’autres communes dans notre pays”, a souhaité, Housseini Amion Guindo.

Il a au nom du gouvernement félicité et encouragé la population de Somasso à maintenir cette dynamique qui traduit la cohésion et l’harmonie sociale à Somasso. “Votre exemple mérite d’être reproduit : planter des hectares, les entretenir sans clôture, relève d’une bravoure, d’une prouesse à saluer. Je voudrai, en reconnaissance de ces efforts, vous assurer de la disponibilité de l’Etat à rester à vos côtés pour la perpétuation des initiatives de développement local du genre”, a promis le ministre Guindo.

Organisée chaque année par l’Association pour le développement de Somasso, l’opération 2019 a permis la plantation de 1420 pieds dont 1000 pieds d’eucalyptus, 220 pieds d’anacardium et 200 pieds de caïlcédrat.

“Planter pour planter, Somasso n’en veut plus. Planter pour préserver, planter pour perpétuer, planter pour assurer l’avenir. C’est de cela qu’il s’agit. Nous sommes très heureux de voir le ministre, malgré qu’il soit en congé, de venir nous accompagner dans cette activité. C’est un honneur pour nous. Nous le remercions sincèrement”, a indiqué Markatié Daou, président de l’Association des ressortissants de Somasso (ADS). Il a au nom de l’ADS sollicité l’accompagnement du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable pour la sécurisation de la forêt sacré du village, dénommé ” le Béléni “.

 

Initiative un couple un arbre

Déplorant la disparation progressive voire totale des forêts et même des bois sacrés dans sa commune, le maire de la Commune rurale de Somasso, Sékou Fané, jette désormais son dévolu sur la plantation d’arbre. Et les initiatives ne manquent pas pour rendre sa commune verte. “Voici quelques mesures pratiques que nous nous imposons avec l’appui de la tutelle, à partir d’aujourd’hui : aux périodes indiquées de l’année, faire du reboisement une activité courante, protéger et restaurer les bois sacrés et espaces sacrés, inviter chaque famille à planter et entretenir au moins autant d’arbres que de maisonnées, sensibiliser les populations aux bienfaits de conservation de la biodiversité, chercher l’appui des partenaires techniques et financiers qui interviennent dans le domaine de la résilience aux effets du changement climatique”, a annoncé M. Fané, maire de la commune de Somasso.

Lire la suite sur Aumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *