UFOA-A : Le nouveau président dévoile son programme

La relance des compétitions de catégories d’âge, la redynamisation du football féminin, les compétitions interclubs, la reprise de la Coupe Cabral nouvelle formule : tels sont, entre autres, les grands chantiers de Mamadou Antonio Souaré qui a animé hier un point de presse au siège de la Fédération malienne de football, en compagnie de Mamoutou Touré «Bavieux.

 

Le président de la zone A de l’Union des fédérations ouest-africaines (UFOA), Mamadou Antonio Souaré, qui séjourne actuellement dans notre pays, a animé un point de , hier dans la salle de conférence de la Fédération malienne de football (Femafoot). Antonio Souaré, comme on l’appelle, avait à ses côtés le président de la Femafoot et vice-président de l’UFOA, Mamoutou Touré «Bavieux».

Un seul sujet a été évoqué au cours de cette rencontre : le programme du nouveau bureau de l’UFOA. D’entrée de jeu, Mamadou Antonio Souaré rappellera que la zone UFOA-A est la plus grande zone en Afrique, avec 9 pays.  «Dès notre nomination à la tête de l’UFOA-A, nous avons organisé le tournoi U20 à Conakry. Cela a été une réussite. Ce qui est important, c’est de faire vivre notre zone», ajoutera le président du Horoya AC. «Quand nous comparons les zones, nous voyons que notre zone vit mal. Nous allons faire une tournée dans tous les pays de la zone A pour rencontrer les autorités de football, les chefs d’état pour essayer d’harmoniser nos programmes».

«Aujourd’hui, insistera le nouveau président de l’UFOA-A, nous devons multiplier les compétitions. Il y a d’abord le football de catégories d’âge, c’est-à-dire les 15, 17 et 20 ans, ensuite le football féminin et enfin le football inter-club, qui est extrêmement important comme dans les autres zones. Il faut qu’on revienne à l’esprit de la Coupe Cabral, même s’il faut trouver un autre nom. Si nous voulons être plus performants, il faut que ces compétitions reviennent», a martelé Mamadou Antonio Souaré.

Avant de conclure : «Le Mali est l’un des rares pays qui organise le championnat féminin, je tire le chapeau au président de la Femafoot, Mamoutou Touré. Nous comptons très prochainement mettre en place un championnat féminin comme au Mali. Il faut que nous soyons unis, il faut qu’on se comprenne. La compétition, c’est un spectacle de 90 minutes où chacun cherche à gagner mais après ça, on se retrouve autour d’un café sans histoire, sans rien. Je souhaite la paix au Mali et que le Mali soit au sommet tout le temps, comme on l’a toujours vu».

Mamadou Antonio Souaré a été élu à la tête de la zone A de l’UFOA le 12 octobre dernier pour un mandat de 4 ans. Il a remplacé le Sénégalais Augustin Senghor.

Le président de la Femafoot a salué les premiers pas d’Antonio Souaré à la tête de l’UFOA-A et a assuré son hôte du jour de son soutien total. «Je suis très touché de voir mon aîné et ami Mamadou Antonio Souaré organiser un point de presse à Bamako pour annoncer les grands chantiers sur lesquels nous voulons bâtir notre mandature.

C’est un réel plaisir pour nous de vous accueillir dans nos locaux», dira Mamoutou Touré «Bavieux», avant de renchérir : «Cela fait seulement quelques mois que nous sommes à la tête de cette fédération, mais nous savons déjà ce que vous êtes en train de faire au niveau de notre zone. Nous sommes honorés de vous avoir à nos côtés».

Mamadou Antonio Souaré est venu au Mali avec une importante délégation qui comprenait l’ancien international français d’origine malienne, Jean Tigana. Samedi dernier, il était présent sur le terrain Bélier de Lafiabougou pour la finale de la 4è édition de la coupe Baba Cissouma, dont il était l’invité d’honneur.

À cette occasion, le richissime homme d’affaire guinéen a offert 500. 000Fcfa au vainqueur du tournoi (le FC Barou), contre 250. 000Fcfa pour le finaliste malheureux (FC Sion). Ce n’est pas tout, Antonio Souaré a également remis une enveloppe de 150.000Fcfa au meilleur joueur de la finale et le même montant au meilleur buteur de la compétition.

Djènèba BAGAYOKO

Source L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *