Taekwondo : STAGE DE POOMSAE, LE CHAMPIONNAT D’AFRIQUE EN LIGNE DE MIRE

Une quarantaine d’entraîneurs de taekwondo participent au séminaire de formation en poomsae qui a démarré, le lundi 5 mars. Le stage est animé par le Coréen, Maître Jung Yong Won, expert en poomsae et se poursuivra jusqu’au 16 mars. Les stagiaires sont composés de représentants des salles et clubs de Bamako, des ligues de taekwondo, l’équipe nationale de poomsae et de certains membres de la commission technique de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT).

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée dans la salle Abdallah Mahamane Maïga du stade du 26 Mars, en présence du président de la FEMAT, Maître Alioune Badara Traoré, du directeur exécutif du Comité national olympique et sportif (CNOS), Oumarou Tamboura et de l’expert coréen, Maître Jung Yong Won.
Dans une brève allocution, ce dernier soulignera l’importance de la session pour les pratiquants de taekwondo, expliquant que «le poomsae est la base du taekwondo». Président de la commission poomsae de la Corée, Maître Won ajoutera que «dans le poomsae, les combattants apprennent, également la discipline et l’humanisme». Pour le président de la FEMAT, ce stage vient à point nommé car, indiquera-t-il, le Mali s’apprête à participer au deuxième Championnat d’Afrique de poomsae qui se tiendra le 28 mars prochain à Agadir, au Maroc». Maître Alioune Badara Traoré, ceinture noire, 7è dan, ajoutera qu’il souhaite que cette session de renforcement des compétences contribuera au rehaussement du niveau technique de notre équipe nationale.
«Le taekwondo comporte plusieurs facettes, les poomsae sont des mouvements codifiés permettant aux pratiquants d’obtenir certaines qualités, notamment la stabilité, la puissance, la précision, l’équilibre du corps et de l’esprit. Le développement de la pratique du poomsae a abouti à l’organisation des compétitions mondiales, augmentant ainsi l’importance de ce volet du taewkondo», précisera Maître Alionne Badara Traoré, avant d’adresser ses remerciements au Comité national olympique et sportif et à l’expert coréen, Maître Jung Yong Won
Le Comité national olympique et sportif (le stage a été financé par la Solidarité olympique, à travers le CNOS) a félicité la FEMAT pour les résultats obtenus par le Mali sur l’échiquier international, rappelant que le taekwondo a été la première discipline et la seule à ce jour qui a permis à notre pays de remporter un titre de champion du monde (Daba Modibo Keïta en 2007 et 2009, ndlr). «Aussi, renchérira Oumarou Tamboura, le CNOS apprécie le sérieux et la détermination de la fédération dans le travail».
Ladji M. DIABY

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *