Suspension de la Femafoot par la FIFA : Grande marche hier sur la Primature contre les décisions du ministre des Sports

Le collectif des supporters de 13 clubs de la Ligue I et les 6 ligues régionales de football ont marché hier 20 avril 2017 sur la Primature pour exprimer leur ras-le-bol de la suspension de la Fédération malienne de football par l’instance suprême du football mondial (Fifa) suite aux décisions du ministre des Sports Housseini Amion Guindo de dissoudre le comité exécutif de la Fémafoot et la mise en place d’un Comité de normalisation.

 

ras bat youssouf mohamed bathily

La marche pacifique jeudi du Collectif des supporters de 13 clubs de la Ligue I et les 6 ligues régionales de football sur la Primature avait pour but de demander au Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga de prendre les mesures idoines pour résoudre le problème que connaît le football malien. Pour les marcheurs, le premier responsable du sport qu’est le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, n’a fait que déplacer le problème au lieu de le résoudre et sa décision finale a été partiale et tendancieuse. Il était environ 9 h quand les marcheurs, composés des supporters des 13 clubs de D1, des représentants de 6 ligues régionales (Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti et Ségou), des représentants des clubs des ligues 1, 2 et 3 du football féminin, des footballeurs en activité et leurs parents, des arbitres et une foule nombreuse ont pris le départ devant la Bourse du travail pour aboutir à la Primature. Le départ de la marche a coïncidé avec le passage du cortège du Premier ministre devant la Bourse du travail. Ce qui a obligé le chef du gouvernement de s’informer déjà de ce qui se passait. Tout au long de l’itinéraire, les marcheurs ne cessaient de scander le slogan ” Nous voulons jouer au football “.

youssouf-mohamed-bathily-ras-bat
 

Sur des banderoles et tee-shirts, on également pouvait lire, entre autres : “ Dégagez Poulo, le faux ministre” ; ” Instaurer la Fémafoot” ; ” Fémafoot + Fifa = Football ” ; ” Monsieur le ministre, libérez notre football” ; ” La dépolitisation du football malien ” ; ” Garantir un avenir meilleur à nos jeunes footballeurs “.

Arrivés à la Primature, six porte-paroles des marcheurs ont été reçus par le maître des céans Abdoulaye Idrissa Maïga. Après des échanges, les marcheurs ont remis une déclaration au PM. Dans cette déclaration, les marcheurs ont expliqué que certains des clubs ont été injustement éliminés des compétitions continentales, l’équipe nationale cadette, qui s’est vaillamment qualifiée pour la phase finale de sa catégorie, risque aussi de vivre un cauchemar après un parcours élogieux dans lequel l’argent du contribuable malien a été injecté, l’équipe nationale senior a une chance inouïe de se qualifier pour sa première Coupe du monde de son histoire.

“Nos jeunes joueurs locaux qui rêvent d’aller monnayer leur talent ailleurs verront leurs rêves brisés, les expatriés qui se sont sacrifiés pour jouer avec le Mali au détriment de la France auront le regret d’avoir fait ce choix. Du coup, cela dissuaderait d’autres joueurs à opter pour la nationalité malienne “, ont-ils consigné dans la déclaration, ajoutant que le football est un facteur de cohésion sociale et non le contraire.

“Le Mali a réellement besoin de cette cohésion  pour sortir de la pure crise de son histoire “. A leur sortie, les porte-paroles ont laissé entendre que le PM leur a répondu favorablement, promettant de tout faire pour trouver une solution à la crise afin l’équipe nationale cadette de football puisse aller défendre son trophée à la Can Gabon 2017 des U 17. ” Le sport peut faire naître l’espoir là où régnait le désespoir “, ont-ils conclu.

Mohamed Traoré

Par Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *