Sorcellerie en plein match: Regardez comment le joueur a pu inscrire un but après avoir retiré le ”gris gris” que cachait le gardien adverse!

De la sorcellerie au coeur des buts, la Fédération du Rwanda interdit la sorcellerie .

moussa-camara-joueur-footballeur-rwanda-sorcellerie-gris-gri-terrain

Cette video fait la une des médias tant en Afrique qu’à l’extérieur. Un fait plus qu’insolite et rigolo montre à quel point certaines équipes de l’Afrique croient encore au mysticisme dans le milieu du football.

Début décembre, les deux équipes rwandaises de Rayon Sports s’affrontent. Deuxième mi-temps, Mukura mène 1-0. Sur le terrain, la tension monte. Tout à coup, profitant d’un éloignement du goal adverse, l’attaquant Moussa Camara des Rayon Sports se précipite vers la cage et semble y déposer un objet, près du poteau.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo, la suite de l’histoire est étonnante. Carton jaune pour Moussa Camara. D’abord poursuivi sur le terrain par le goal et l’arbitre en colère, il finit par écoper une sanction. Pause. 52ème minute, le jeu reprend. Moins de 30 secondes plus tard, Camara marque et égalise. 1-1. Ce sera le score de fin de match. “Sorcellerie!” crient les joueurs en face, la fédération rwandaise de football (FERWAFA) est alors obligée d’intervenir.

Que s’est-il réellement passé? Difficile de le dire.Toujours est-il que l’évènement a été pris très au sérieux par l’institution rwandaise. Des sanctions financières fermes contre la sorcellerie ont depuis été établies: 100.000 francs rwandais (116 euros) pour les joueurs jugés coupables de sorcellerie, 200.000 francs rwandais pour les entraîneurs, 500.000 francs rwandais d’amende en plus pour l’équipe impliquée rapporte l’un des plus grands journaux locaux.

Ce genres de scènes sont courantes lors des rencontres des équipes africaines. Lors de la CAN 2015, l’un des joueurs a eu le malheur de soulever son maillot, car la photo de ses nombreuses amulettes a fait couler beaucoup d’encre. C’est l’histoire du sort de trop

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *