Séminaire du CNOS : Pour vulgariser les valeurs olympiques au Mali

Dans le cadre du suivi des activités de ses organes annexes, le Comité national olympique et sportif (CNOS) a organisé, les 16 et 17 octobre, un séminaire d’évaluation des activités de l’exercice 2019-2020 des points focaux des régions sur le Programme d’éducation aux valeurs olympiques (PEVO) 2019-2020 de l’Académie nationale olympique (ANO). La session s’est déroulée dans les locaux de l’ANO, à la Piscine olympique du stade Modibo Keïta et a regroupé les représentants de cinq régions (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti) et du District de Bamako et les membres du CNOS et de l’ANO.

 

La cérémonie d’ouverture était présidée par le chef de cabinet du président du CNOS, Tidiani Niambélé, en présence de la coordinatrice de l’ANO, Mme Néné Touré. Dans une brève allocution le représentant du CNOS s’est réjoui du travail abattu par les points focaux, tout en déplorant l’absence des femmes parmi les délégués. «Nous sommes satisfaits du travail qui a été réalisé et nous saluons le chemin parcouru jusqu’ici par ANO.

Les trois dimensions du Mouvement olympique sont le sport, l’éducation et la culture et la protection de l’environnement. Le Mouvement olympique est donc un mouvement éducatif, c’est pourquoi nous avons choisi les points focaux parmi les enseignants. Les professeurs d’éducation physique et les animateurs sont en contact direct avec des enfants. Le Mouvement olympique est un mouvement dont les activités sont orientées vers la jeunesse», a déclaré Tidiani Niambélé.

«Nous sommes dans un temps de dérive inimaginable. Nous nous sommes intéressés dans un premier temps au cycle fondamental, au cycle secondaire et pour le quadriennal prochain, nous devons mettre le pied dans le cycle supérieur, c’est-à-dire l’université. La jeunesse, c’est toute cette gamme, surtout que nos enfants dans les universités ont choisi la voie de la violence.

Pour nous, à l’Académie olympique, nous mettons l’accent sur le fait que le sport permet d’atteindre les finalités de l’éducation», a ajouté le chef de cabinet du président du CNOS, avant de conclure : «Je vous demande beaucoup de courage, le Comité national olympique et sportif et l’Académie olympique vont tout faire pour valoriser l’Académie national olympique. Nous avons une mission nationale dans un temps où la dérive de la jeunesse est spectaculaire. Il revient à nous en tant qu’éducateurs, sportifs, Olympiens et membres du Mouvement olympique de jouer notre partition». De son côté, la coordinatrice de l’ANO, Mme Néné Touré a salué le bilan de l’exercice 2019-2020 qui, soulignera-t-elle, «a été une réussite totale». «Les résultats ont dépassé nos attentes», a ajouté la coordinatrice de l’ANO.

À l’issue du séminaire, des recommandations ont été faites par les points focaux pour l’amélioration des actions futures et la planification des activités de l’année scolaire 2020-2021. Pour mémoire, l’Académie nationale olympique du Mali est une structure du Comité national olympique et sportif, chargée de la préservation, de la promotion et de la diffusion des valeurs olympiques. L’ANO est présidée par l’ancienne première Dame, Keïta Aminata Maïga qui est également membre du CNOS.

Boubacar KANTÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.