Sélection nationale du Mali: Giresse démisionne

Le sélectionneur de notre équipe nationale, Alain GIRESSE, a démissionné le mercredi de son poste de coach des Aigles du Mali après le match nul contre le Maroc précédé d’une défaite cuisante à Rabat.

alain giresse entraineur aigle mali

Le remplacement de Alain GIRESSE sera au cœur d’une réunion urgente au niveau du Comité exécutif de la Fédération malienne de football en vue de permettre à l’équipe nationale d’avoir un entraineur avant la 5e journée des éliminatoires du Mondial Russie 2018, nous indique des sources de la FEMAFOOT.

Revenu dans notre pays en 2015 pour coacher les Aigles, après un passage relativement glorieux (2010-2012) où il a permis à l’équipe nationale du Mali de se classer 3e à la Coupe d’Afrique des nations co-organisée par le Gabon et la Guinée Équatoriale. Cette fois-ci, M. GIRESSE laisse les commandes de la sélection nationale de notre pays suite à des cumuls de mauvais résultats.
Auteur d’une mauvaise CAN 2017 (2 nuls, 1 défaite) et une mauvaise entame des éliminatoires de la coupe du Monde Russie 2018 avec 2 défaites et 2 matchs nuls. Avec ces résultats, GIRESSE n’était plus en phase avec la fédération qui avait demandé sa démission à l’amiable après la CAN 2017. Toute chose que GIRESSE avait refusée. Maintenant, avec les mésaventures cumulées des Aigles du Mali aux éliminatoires de la coupe du Monde Russie 2018, les supporteurs sont rentrés dans la danse. Tout comme le comité exécutif de la Fédération malienne de football, ceux-ci ne voulaient plus de lui.
Le mardi dernier, déjà après le match retour Mali-Maroc qui s’est soldé par un nulle vierge, M. GIRESSE a été sévèrement critiqué par les supporteurs et certains lui lançaient même des projectiles tout en demandant son départ. Finalement, c’est dans cette atmosphère très tendue que le sélectionneur français a démissionné avant-hier.
« C’était devenu compliqué pour moi. Il y a des moments où il faut savoir arrêter. C’est une démission, mais pas à l’amiable. Deux aspects s’imposent, dont une partie sportive. Dans la génération de joueurs de 2012, beaucoup ont arrêté. Actuellement, les jeunes qui arrivent doivent encore mûrir. Cette fois, les conditions n’étaient pas réunies. Le classement Fifa montre qu’on avait des difficultés. Je démissionne et il y aura des répercutions à différents niveaux du staff », a martelé Alain Giresse au micro de cafonline.com.
Quant au président du comité exécutif de la FEMAFOOT, Boubacar Baba DIARRA, il a indiqué que cette démission confirmait également que GIRESSE n’est plus entraineur du Mali.
« Effectivement, GIRESSE nous a présenté sa démission mercredi. Il dit ne plus tenir psychologiquement pour diriger l’équipe. De plus, il dit le faire pour sa propre sécurité », a indiqué Boubacar Baba DIARRA.
Par ailleurs, l’on apprend que très prochainement, le Comité exécutif de la Fédération malienne de football doit se réunir pour les mesures à prendre en vue de permettre à l’équipe nationale d’avoir un entraineur avant la 5e journée des éliminatoires du Mondial Russie 2018, même si notre pays est presque quasiment éliminé. Le Mali est le dernier de son groupe avec 2 points.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *