Rentrée scolaire au Mali : près de 1 500 écoles restent fermées

Des milliers des élèves ont pu suivre les premières leçons de la nouvelle année scolaire ce lundi 3 octobre 2022 au Mali. Mais de nombreux autres élèves n’ont pas pu démarrer les cours dans le pays, à cause notamment de la fermeture des écoles et la grève des enseignants.

A Bamako, Kita, et dans de nombreuses autres localités du pays, la rentrée scolaire est effective. Elle est placée sous les thèmes, « le changement climatique, un élève, un arbre » et la « Réconciliation nationale ».

A Ségou, les autorités administratives, politiques ont fait le tour de certains établissements. Dans la région, la reprise des cours est effective dans de nombreuses écoles. Mais il faut souligner que de nombreuses autres n’ont pas ouvert leurs portes ce matin. C’est la même situation dans la zone de Yorosso.

Des enseignants en grève à Kayes et Kadiolo

A Sikasso, les cours ont repris dans les établissements privés. Mais les écoles publiques sont restées fermées, à cause du boycott des enseignants de la Synergie. Ils réclament le paiement immédiat de leurs salaires du mois de septembre.

Les enseignants des collectivités du cercle de Kadiolo, ont choisi le jour de la rentrée scolaire, pour entamer une grève. Ils demandent l’annulation d’une décision de mutation de certains directeurs d’école fondamentale. A Kayes aussi, la rentrée est boycottée par des enseignants. Ces derniers demandent le départ du directeur de l’académie d’enseignement de Keniéba.

 

Des écoles toujours fermées

Il faut souligner aussi que nombreuses autres écoles sont toujours fermées, notamment au nord et au centre du pays, à cause de l’insécurité. « Près de 1 500 écoles » sont concernées par cette fermeture. C’est du moins ce que révèle le ministère de l’éducation nationale. Son secrétaire général, Kinane Ag Gadeda, annonce que « des mesures sont prises pour leur réouverture prochaine ».

Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.