Relégation du Djoliba, du COB, du CSK et de l’Avenir de Tombouctou en 2ème division : La Commission de recours présidée par Makan Moussa Sissoko donne raison au Comité exécutif et met fin aux supputations

LES DECISIONS RENDUES SONT DEFINITIVES ET CONTRAIGNANTES Le chapitre de la relégation en 2ème division du Djoliba AC, du Club Olympique de Bamako (COB), du Centre Salif Kéïta (CSK) et de l’Avenir de Tombouctou est désormais clos. En effet, la Commission de recours présidée par l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko vient de trancher définitivement ce dossier en rejetant l’appel des quatre clubs et confirmant, dans toutes leurs dispositions, les décisions de la Commission centrale de discipline et du Comité exécutif de la Fédération malienne de football. En d’autres termes, les quatre clubs sont relégués en deuxième division. Ils doivent également payer des amendes allant de 463.000 FCFA à 9.041.070 FCFA.

 

Le dossier de la relégation des quatre clubs en division inférieure semble désormais être clos. Il s’agit du Djoliba AC, du Club Olympique de Bamako (COB), du Centre Salif Kéïta (CSK) et de l’Avenir de Tombouctou. Ces clubs ont été relégués en 2ème division après trois forfaits lors de la phase aller du championnat. Ce qui est synonyme de forfait général selon l’article 38 du règlement spécial du Championnat national Ligue 1 Orange 2014 – 2015. Pour la première fois dans les annales du football malien, ce fameux document a été élaboré par la Fédération malienne de football avec les Secrétaires généraux des différents clubs de Ligue 1. C’est dire que c’est un document consensuel de tous les acteurs concernés. Le hic est que l’article qui a frappé les quatre clubs existe depuis 1997 – 1998 lorsque l’actuel président du Djoliba, Tidiane Niambélé était Secrétaire général de la FEMAFOOT sous Amadou Diakité.

En réalité, la Fédération malienne de football dirigée par Boubacar Baba Diarra n’a fait qu’appliquer les textes. « Nous ne sommes pas contre un club ou quelqu’un. Nous n’avons fait qu’appliquer les textes. C’est tout. Il est temps que les gens respectent les textes qui régissent le football malien » nous a confié l’un des responsables de la FEMAFOOT.

Malgré le constat des trois forfaits par le Comité exécutif de la FEMAFOOT et la Commission centrale de discipline, les quatre clubs ont finalement saisi la Commission centrale de recours à travers un huissier. Pour ceux qui ne le savent pas, cette Commission est totalement indépendante.

En fait, c’est le dernier recours dans ce cas de litige. Elle est composée de quatre éminentes personnalités dont l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko comme président. L’éminent magistrat  Mamadou Lamine Coulibaly est vice-président.  Les deux autres membres sont Mady Ciré Touré (juriste) et Mory Kanté (Docteur Ingénieur).

La Commission vient de trancher cette affaire après ses réunions du 20 et 27 juin dernier. Après avoir examiné les différents documents, notamment les procès verbaux de la Commission centrale de discipline, elle a rejeté l’appel des quatre clubs. Du coup, elle donne raison au Comité exécutif de la FEMAFOOT et à la Commission centrale de discipline. En d’autres termes, la Commission de recours confirme dans toutes leurs dispositions les décisions du Comité exécutif et de la Commission de discipline. « Le Djoliba AC, le CSK, le COB et l’Avenir de Tombouctou ayant totalisé trois forfaits au cours de la phase aller du championnat national Ligue 1 (6ème, 13ème et 14ème journées) ont déclaré forfait général et sont, conséquemment, relégués en division inférieure » précise le rapport de la Commission de recours en date du 1er juillet 2015. Ce n’est pas tout. Les quatre clubs ont été également frappés par des sanctions financières. Ainsi, le Djoliba AC doit payer 463.000 FCFA tandis que le Club Olympique de Bamako (COB) payera 693.000 FCFA. L’amende du Centre Salif Kéïta (CSK) s’élève à 493.000 FCFA. L’Avenir de Tombouctou a été lourdement sanctionnée. Il doit payer 9.041.070 FCFA. C’est dire que le club de Tombouctou est en voie de disparition.

Il est nécessaire de rappeler que la décision de la Commission centrale de recours est inattaquable. Selon l’article 98 des Statuts de la Fédération malienne de football, il est précisé dans son alinéa 98.4 que : « les décisions rendues par la Commission centrale de recours sont définitives et contraignantes ».

C’est dire que cette affaire de relégation est désormais close. Le Djoliba AC, le COB, le CSK et l’Avenir de Tombouctou doivent commencer les préparatifs pour la montée.

Alou BADRA HAÏDARA

recoursfemafoot

 

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.