Que devient l’ancien international malien et ex-barcelonais, Seydou Keita ?

Véritable icône du football africain, Seydou Keita s’est taillé une réputation et un palmarès à en faire pâlir plus d’un durant sa carrière. Joueur malien le plus titré de l’histoire avec 17 titres collectifs amassés un peu partout, le milieu de terrain défensif (capable également d’évoluer en relayeur) était doté d’une palette technique impressionnante qui lui permettrait d’aligner les performances de haut vol. Et à l’image des Yaya Touré, Michael Essien ou encore Mahamadou Diarra, Keita est tout simplement l’un des meilleurs milieux africains de ces dernières années. A la retraite, l’ancien joueur du FC Barcelone œuvre énormément dans le social en attendant de trouver sa nouvelle voie.

Une immense carrière auréolée de succès…

La carrière de Seydou Keita force respect et admiration. L’ancien international malien a écrit la légende de plusieurs clubs européens notamment le FC Barcelone, où il a ancré son nom dans les annales du club.

Neveu de Salif Keita et formé au centre portant le même nom, le Malien démarre son aventure professionnelle au sein de la réserve de l’Olympique de Marseille. Seulement âgé de 19 ans à l’époque, Keita évolue avec la réserve phocéenne et fait même ses débuts en équipe première lors de la saison 1999-2000. Cependant, la marche semble haute pour l’ancien international malien qui sera prêté dans la foulée à Lorient. S’en suit une escapade à Lens où il va réellement progresser au point de susciter l’intérêt du FC Séville.

Chez les Aandalous, l’histoire ne pouvait pas mieux débuter puisqu’il démarre avec un titre de Super Coupe d’Espagne contre le Real Madrid. Ses performances du côté des Sevillains tapent dans l’œil du géant barcelonais qui acte sa signature en 2008. Il débarque quasiment au même moment que son ex-mentor Guardiola.

À Barcelone, l’ancien Marseillais bascule dans une autre sphère et remporte des titres à la pelle et surtout, un sextuplé inédit en 2009. Joker de luxe du technicien catalan, Keita est un pion essentiel des Blaugranas pendant de nombreuses années poussant même parfois Guardiola à faire jouer Iniesta en position d’ailier. « L’une des plus merveilleuses choses qui me soient arrivées durant ces quatre années au Barça est d’avoir connu Keita. », les mots sont signés Guardiola, symbole de l’alchimie entre les deux hommes.

Et après quatre ans de bons et loyaux services couronnés de succès, Seydou Keita change régulièrement de tunique avant de mettre un terme à sa carrière au Qatar.

En sélection, il est également considéré comme un des meilleurs joueurs que le Mali ait connus. Le neveu de Salif a parfaitement hissé le drapeau malien et le football africain en Europe. Malgré une carrière remarquable, Seydou n’a pas réussi à accrocher un trophée avec l’équipe nationale. Il termine à deux reprises à la troisième place d’une CAN (2012 et 2013).

Le social en attendant la reconversion…

Depuis sa retraite précoce, il œuvre énormément dans le social et la cause des plus démunis. Récemment, il s’est fendu d’un geste remarquable pour aider les plus vulnérables dans ce contexte de pandémie de coronavirus. L’ancien milieu polyvalent est venu en aide plus de 600 familles maliennes grâce à un don de 30 millions de Franc CFA. Plusieurs tonnes de denrées alimentaires ont ainsi été distribuées aux plus nécessiteux.

Du reste, une reconversion en tant qu’entraîneur le tenterait bien. C’est justement la raison pour laquelle il avait refusé un pactole lors de sa dernière saison au Qatar. Avec son CV long comme le bras, Keita ambitionne de faire son trou sur les bancs de touche à l’instar de plusieurs autres grands noms du football. En attendant, l’ancien blaugrana souhaite profiter pleinement de sa famille et investit le plus clair de son temps dans les affaires. « Mon quotidien, c’est de m’occuper de ma famille, de prendre du temps avec ma femme et mes enfants pour leur donner la meilleure éducation possible. Quand j’étais footballeur, ma vie était partagée surtout entre les hôtels, les avions, les terrains de foot. C’est pour vous dire que je n’ai pas eu assez de temps pour être toujours à côté d’eux. Maintenant je savoure ce rôle de père, de chef de famille et avec ça on se rend compte que la famille est plus importante que tout le reste ». Une déclaration qui en dit long sur sa personnalité.

Afrique Sports
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *