Que devient Arouna Koné

Au début des années 2000, la Côte d’Ivoire a connu une génération exceptionnelle de footballeur que tous les observateurs avisés du ballon rond voyaient réalisé de grandes choses. De nombreux joueurs de cette génération comme Didier Zokora, Emmanuel Eboué, Yaya et Kolo Touré, Aruna Dindane et bien d’autres ont été couvé au sein de l’Académie Mimosifcom dirigé par le légendaire Jean-Marc Guillou. Le Français, en fondant ce centre en 1994 à complètement révolutionner le football ivoirien en matière de formation et d’approche du football. Les pensionnaires de son académie ont écrit les plus belles heures du football ivoirien.

il y a aussi ses joueurs ivoiriens qui ne sont pas passés par Mimosifcom, mais qui par leur talent ont réussi à porter très haut l’image du football ivoirien sur la scène internationale. Au nombre de ceux-ci, on peut citer l’attaquant Arouna Kone, qui a débuté sa carrière au Rio Sports d’Ayama avant de devenir par la suite l’un des meilleurs éléments de la sélection des éléphants. Attaquant vif, technique et très doué balle au pied, il a été le complément idéal de la paire d’attaque que formait Didier Drogba et Aruna Dindane. À eux trois, ils ont martyrisé au fil des années les meilleures défenses du continent. L’ivoirien a aussi évolué dans les meilleurs championnats européens où il a inscrit de nombreux buts et glaner de bon succès. Avec la Côte d’Ivoire, tout comme une grande partie de la génération dorée des années 2000, il ne parviendra pas à remporter un titre d’envergure international. Il n’arrivera pas à franchir la dernière marche lors de la CAN (Finaliste en 2006, Quatrième en 2008, Quart de finaliste en 2013).

La CAN 2019 en ligne de mirre

Arouna Koné évolue actuellement avec le club turc de Sivasspor, après avoir montré de belles choses en Angleterre où il a joué avec les Toffees d’Everton durant 4 saisons. Son début de saison en Turquie est encourageant, malgré une blessure qui l’a tenu éloignée des terrains pendant de nombreuses journées. Il est un cadre de son club et apporte toute son expérience au secteur offensif de l’équipe.

Avec l’âge, l’Ivoirien n’est plus aussi vif qu’auparavant mais il est terriblement efficace dans la surface de réparation. À 35 ans, Arouna Koné sait que ses plus belles années sont derrière lui. Il n’a plus été appelé en sélection depuis 2013, cependant, il caresse le doux espoir de figurer parmi la liste des joueurs ivoiriens qui disputeront la prochaine Coupe d’Afrique des Nations dans quelques mois. Pour atteindre cet objectif, il a confié qu’il travaille d’arrache-pied dans le but d’enchaîner les prestations de haute volée pour espérer disputer une dernière compétition internationale avec les Éléphants.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *