Promotion des TIC : AFRICA DIGITAL REPÈRE LES CRACKS DANS LES ÉCOLES

La maîtrise par les habitants d’un pays des technologies de l’information e nt de la communication (TIC), qui constituent de nos jours un des moteurs essentiels de développement personnel et collectif est gage d’une prospérité partagée et équilibrée. Pour y arriver, il importe de former les populations aux métiers des TIC, afin de profiter au maximum de tous les avantages qu’offrent ces outils modernes. Ainsi, dans l’optique de favoriser la culture de l’excellence et le rayonnement des TIC au Mali, l’Agence global conseil en communication, production et réalisation informatique Africa Digital a organisé «Transformation numérique», une compétition inter lycées et écoles supérieures sur les TIC, le 13 avril dernier, entre six lycées et cinq écoles supérieures à travers son émission télévisée «Ere numérique». Objectif : promouvoir les solutions technologiques et révéler au public les talents au sein de nos établissements, afin de susciter l’intérêt pour les TIC.


Les heureux gagnants de ce concours axé sur l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans nos sociétés, ont reçu leurs trophées, samedi dernier au Centre international des Conférences de Bamako (CICB). C’était à la faveur d’une cérémonie organisée à cet effet, en présence du directeur général d’Africa Digital, Diakaridia Ongoïba et des représentants de ses partenaires. Y étaient également des promoteurs d’écoles, d’établissements supérieurs qui ont vu leurs apprenants exposer des thématiques riches et variées.
Le thème de la catégorie des lycées était : «L’intelligence artificiel». Thématique d’actualité qui a mis en compétition le lycée Technique de Bamako, les lycées Ba Aminata Diallo, Notre-Dame du Niger, Askia Mohamed, Moctar Bah et le lycée Ibrahima Ly. A l’arrivée, le lycée Askia Mohamed a été sacré avec sont projet d’application sur la santé. Ils sont repartis avec dans la cagnotte un chèque géant d’un million de Fcfa. Dans la catégorie des établissements supérieurs, la conquête du trophée a eu lieu entre l’École nationale d’ingénieurs – Abderhamane Baba Touré (ENI-ABT), la Faculté des sciences et techniques (FAST), Ecosup Alternance, l’Institut africain de management (IAM) et TechnoLab ISTA. A ce niveau, le choix du jury a porté sur le projet de sécurité présenté par l’équipe de la FAST qui a aussi reçu un chèque d’un million de Fcfa plus quatre tablettes offertes par SOPRESCOM, un des partenaires d’Africa Digital. Intervenant pour encourager les perdants, la présidente du jury a témoigné que le concours a enregistré beaucoup de projets innovants, mais il a fallu faire un choix.
Cerise sur le gâteau, Mme Diallo Aïssetou Diarra a saisi l’occasion pour encourager les jeunes, notamment les filles, à s’orienter vers les innovations technologiques. «S’agissant des règles du jeu, nous avons établi des critères c’est-à-dire l’originalité, l’objectivité, la pertinence du projet, sa faisabilité et son accès au public, etc.», a expliqué Mme Diallo. Sur la base de ces exigences, les candidats représentant les différents établissements ont présenté leur projet durant 15 minutes, suivi d’une série de questions-réponses qui a duré 5 minutes. Le tout était noté sur 200 points, a précisé la présidente du jury.
L’occasion était alors bonne pour le patron d’Africa Digital de justifier la pertinence de cette compétition. «Aujourd’hui, les technologies de l’information et de la communication nous donnent, plus que jamais, un nouveau départ.
Les TIC nous permettent d’aller plus loin dans le choix de devenir ce que nous voulons, de faire ce que nous voulons, car elles n’ont ni odeur, ni couleur et sont sans saveur ; et en plus, elles (TIC) servent les personnes qui ont pu les mettre en valeur», a insisté Diakaridia Ongoïba. Selon lui, c’est conscient de ces avantages qu’Africa Digital a créé l’émission télévisée dénommée : «ère numérique». Laquelle émission fait intervenir les acteurs du domaine, afin de sensibiliser, orienter et faire comprendre aux téléspectateurs l’importance des TIC dans nos sociétés et comment les utiliser à bon escient.
Babba B.
COULIBALY

Source: L’ Essor- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *