Prise de contact avec les services rattachés au ministère de la Jeunesse et des Sports : Mossa Ag Attaher accueilli à la DNSEP et au CNPV

Le lundi 12 octobre 2020, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher a effectué une double visite de terrain. C’est par la Direction Nationale de Sports et de l’Éducation Physique (DNSEP) et le Centre National de la Promotion du Volontariat (CNPV) que ledit ministre a débuté sa visite de prise de contact avec les directions et services rattachés à son département.   

 

Cette visite de prise de contact du nouveau ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher a été accueilli dans leurs locaux avec un grand enthousiasme par les cadres et le personnel de la DNSEP. « C’est la première fois qu’un ministre des Sports, réserve sa première visite de terrain à la DNSEP, un geste qui nous va droit au cœur », a affirmé M. Aliou Maïga, directeur national des Sports et de l’Éducation Physique.

Avant de présenter sommairement sa direction qui, selon lui, est l’unique service technique chargé des questions sportives, rattaché audit ministère.

Il a rappelé que : « leur mission est d’élaborer les éléments de la Politique Nationale du Développement du Sport, à savoir son plan d’actions et loi qui régit les activités sportives ».

Selon ses dires, la DNSEP est composée de 5 divisions et de deux staffs, qui sont le Centre de documentation et d’informatique et l’accueil et l’orientation.

Quant aux divisions, le directeur Maïga a cité celles de : la vie associative, des infrastructures et équipements, du sport haut niveau, des sports scolaire et universitaire et la législation, formation, évaluation.

Dans la quête de meilleures conditions de travail, le directeur a expliqué les missions de chaque division, sans manquer d’évoquer leurs difficultés respectives.

Ainsi, au titre des services rattachés, le DNSEP a énuméré les directions des différents stades, il dira que la DNSEP évolue avec 36 agents pendant qu’il faut 64 selon le cadre organique de la structure.

En termes de partenariat, cette direction stratégique du ministère des Sports entretient une étroite collaboration avec 36 fédérations sportives, dont des contrats avec celles du football et du basketball, a fait savoir le DNSEP, tout en mettant en exergue le partenariat avec le CNOSM et certains pays amis dans le cadre de la formation de ses agents.

Il a profité de l’occasion pour égrener un long chapelet de difficultés auxquelles la DNSEP est confrontée, dont les plus récurrentes relèvent des conditions précaires de travail, sanctionnées par des coupures intempestives du courant, le manque de logistique et la piètre qualité du débit de connexion. S’y ajoute, la non-employabilité des compatriotes formés à l’extérieur dans des spécialités du domaine sportif.

Au cours des échanges avec le nouveau patron du département, certaines interventions ont porté sur l’inexécution de nombreux projets de la DNSEP, dont le salon des sports.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher a fait savoir que son département ne se propose pas à résoudre tous les problèmes évoqués. Cela, pour la simple raison qu’il s’agit d’un Gouvernement de transition dont les missions sont définies à travers une feuille de route du Premier ministre.

Quant aux actions prioritaires à mettre en œuvre dans un délai bien déterminé et relativement court, au regard de l’importance de la DNSEP dans l’architecture administrative de son département, le ministre Ag Attaher a pris l’engagement de résoudre ce qui peut être considéré comme priorités sur les priorités évoquées par le DNSEP.

« Si vous avez par exemple cinq difficultés, je peux vous dire que nous allons résoudre 2 ou 3, mais pas toutes, cela aussi se discutera de manière responsable dans un cadre approprié. Je suis venu aujourd’hui pour me présenter à vous et m’imprégner de vos conditions de travail de façon sommaire », a-t-il martelé.

Après la DNSEP, le ministre Ag Attaher et sa délégation ont mis le cap sur un autre service rattaché à son département, à savoir le CNPV (Centre National de la Promotion du Volontariat), pour booster le volontariat malgré des conditions difficiles.

Deux temps forts qui ont marqué cette visite du ministre Mossa Ag Attaher et sa délégation au CNPV ont concerné une entrevue avec le Directeur Général, Cheick Oumar Coulibaly et des échanges avec le personnel.

Lors de la réception du nouveau chef du département de la Jeunesse et des Sports, le DG du CNPV a procédé à la présentation de son service, ses missions, ses perspectives et ses difficultés. Structuré à travers un Conseil d’administration, une Direction Générale et des représentations locales dans toutes les régions du pays, le CNPV a pour mission de promouvoir le volontariat dans tous les domaines de développement : santé, éducation, appui aux collectivités locales, entre autres.

De l’exposé du DG et du délégué du personnel, il ressort des difficultés d’ordre financier auxquelles cette structure se trouve plonger de nos jours. C’est pourquoi ils ont tous plaidé une revue à la hausse des subventions accordées par l’État au CNPV. De même que le règlement de la part patronale du CNPV, afin de permettre à ses agents de bénéficier des avantages de la couverture sociale de l’AMO (Assurance Maladie Obligatoire).

À son tour, le délégué du personnel, Adama Baba Diabaté a réclamé la régularisation des salaires des agents et la diligence du paiement des deux d’arriérés des enseignants volontaires.

En réponse aux préoccupations soulevées, le ministre Mossa Ag Attaher a rassuré que tout ce qui est possible à faire sera fait pendant la Transition. Ainsi, comme à la DNSEP, il a signifié à la direction et au personnel du CNPV que sa visite est celle d’une prise de contact.

Tout en reconnaissant à sa juste valeur l’importance du volontariat dans le développement de notre pays, le ministre Ag Attaher a promis à ses interlocuteurs de tenir très prochainement un échange fructueux avec le Directeur Général du CNPV pour dégager ensemble les voies et moyens de la résolution de certaines préoccupations soulevées.

Avant de prendre congé du personnel du CNPV, le ministre Mossa Ag Attaher et sa délégation ont respecté la tradition de la montée des couleurs nationales avec le chant de l’hymne national.

Aïssétou Cissé

Source: Le Combat
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *