Pour leur triomphe au championnat d’Afrique à l’Ile Maurice : Les cadets basketteurs U16 fabuleusement accueillis au palais des Sports

Les Aiglonnets basketteurs (U16), ont enlevé le trophée pour la première fois face à des Pharaons cadets d’Egypte. Sacrés Champions d’Afrique, ils ont été fabuleusement accueillis en héros le lundi et accompagnés de l’aéroport Modibo Kéita jusqu’au Palais des sports par les autorités et les supporteurs des Aigles sortis massivement.

afrobasket joueuse Aiglonnes mali

Dès leur arrivée au Palais des sports, les champions d’Afrique U16 ont été présentés au public. Il faut noter qu’en plus du trophée, certains parmi eux ont eu des distinctions individuelles. Il s’agit du capitaine de l’équipe Siriman Kanouté (fils de Séga Kanouté, un ancien basketteur hors pair qui n’est plus à présenter, il est présentement directeur adjoint du Palais des sports) qui a été élu meilleur marqueur avec 198 points et meilleur joueur du championnat; Oumar Ball qui a été le meilleur rebondeur avec 102 rebonds.

Dans son discours d’ouverture, Me Jean Claude Sidibé, président de la Fédération malienne de basketball, a tenu à remercier le ministre des Sports, Orange-Mali et tous ceux qui étaient en l’Ile Maurice et qui ont contribué à la victoire de nos basketteurs. Il a invité le peuple malien à faire des bénédictions pour les cadettes basketteuses qui doivent aller défendre leur titre au Mozambique au championnat U16. Le capitaine des Aiglonnets, Siriman Kanouté  n’a pas été long.

Il a remercié ses encadreurs, les autorités, Orange-Mali et les autres partenaires pour leur accompagnement dans le sacre qui, pour lui, est le fruit des bénédictions des parents. Le directeur général adjoint, Aliou Maïga dira que le sacre des cadets basketteurs est le résultat de la synergie d’action de tous les acteurs œuvrant dans le basket: joueurs, encadreurs, administration, médecin, nutritionniste, supporteurs, journalistes, etc. “L’athlète  de manière générale  est un noyau autour duquel gravitent certains aspects : les aspects technique, administratif, médical, nutritionnel, sociétal, etc. qui permettent à l’athlète d’atteindre un certain niveau”, a-t-il souligné.

Nous sommes heureux d’accomplir cette mission parce que depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, le Mali n’a pas remporté de trophée continental avec les basketteurs. C’est une première au Mali, nous sommes heureux et satisfaits. La compétition était difficile. Nous étions dans une poule pas abordable. Parce qu’il y avait des équipes comme l’Egypte. Mais nous avons travaillé les jeunes psychologiquement et mentalement pour aboutir au sacre. Parce qu’aujourd’hui, la clé du sport, c’est la psychologie.  La cérémonie a été clôturée par une collation.

D.KEITA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *