Platini : “On ne parle pas de sa mère comme ça…”

Grâce au FBI et aux autorités suisses, Michel Platini a en ce moment un boulevard pour déstabiliser Sepp Blatter, au cœur du scandale de corruption au sein de la FIFA.
michel platini francais president fifa football
En conférence de presse du côté de Zürich aujourd’hui, le président de l’UEFA a lâché les chevaux : “J’ai mal au ventre en voyant tout ce qu’il se passe. D’un côté, il y a le foot, qui s’appelle l’UEFA, et de l’autre il y a le reste. J’ai mal au ventre en voyant ce qu’il s’y passe. Nous avons suivi tout ce qu’il s’est passé ces derniers jours, et sincèrement, moi qui aime la FIFA, qui ai une grande admiration pour l’histoire de la FIFA, je suis écœuré et j’en ai marre. Trop, c’est trop ! Pour notre image, ce n’est pas bon du tout. Je suis le premier dégoûté.

L’ancien numéro dix a ensuite annoncé faire totalement confiance au prince Ali pour les élections de l’organisation prévues vendredi : “Vendredi à l’élection, une grande majorité des associations va voter pour le prince Ali. J’espère convaincre celles qui ne le sont pas encore. Il faut changer de président pour que la FIFA change dans l’avenir. Trop d’affaires ont secoué le monde du football et notamment la FIFA. C’est la mère du football et on ne parle pas de sa mère comme ça.

Jamais.

source : yahoo.fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.