Nos expatriés : CHEICK TIDIANE DIABATÉ DÉJÀ MEILLEUR BUTEUR DE L’HISTOIRE DE BENEVENTO

En cinq matches de Serie A, le championnat d’Italie de première division, l’international malien a frappé cinq fois, dont deux doublés

Décidément, Cheick Tidiane Diabaté tient la grande forme. Auteur d’un doublé, le mercredi 4 avril, face au Hellas Vérone (3-0), l’attaquant de Benevento a remis ça le samedi 7 avril, cette fois contre le leader de la Serie A, la Juventus Turin (2-4). Par deux fois, l’international malien a permis à la lanterne rouge de Serie A d’égaliser, d’abord à bout portant (24è) puis de la tête sur corner (51è).
Malheureusement, le doublé de l’ancien joueur du CSK n’a pas suffi pour éviter la défaite face à la Vieille Dame, portée par un triplé de l’Argentin Dybala. Mais malgré le revers de Benevento Cheick Tidiane Diabaté affiche des statistiques impressionnantes, avec 5 buts en 5 matches depuis son arrivée en janvier et le statut de meilleur buteur de l’histoire du club en Serie A.
Fils du footballeur malien George Salif Diabaté, Cheick Tidiane Diabaté a été formé au Centre Salif Keita (CSK) qui est connu pour avoir sorti beaucoup de joueurs de renom, dont Seydou Keïta «Seydoublen», Mahamadou Diarra «Djila», Mahamadou Dissa «Petit Dissa», Dramane Coulibaly «Scifo». En 2006, il rejoint les Girondins de Bordeaux à l’âge de 18 ans, en même temps que son coéquipier du CSK, Abdou Traoré.
Trois ans plus tard (2008), Cheick Tidiane Diabaté signe son premier contrat professionnel avec Bordeaux. Il est prêté la même année à Ajaccio, puis à l’AS Nancy (2009-2010). Il revient, ensuite à Bordeaux où il passera cinq saisons, avant de quitter la France, direction Osmanlispor, en
Turquie. L’aventure avec le club turc sera de courte durée pour l’international malien qui décide de revenir en France, un an seulement après son départ. Il s’engage alors avec le FC Metz (2017), avant d’être prêté, en janvier à Benevento. Il est sans doute tôt d’affirmer que Cheick Tidiane Diabaté a retrouvé ses sensations de buteur, mais les statistiques affichées par l’attaquant malien depuis son arrivée à Benevento (cinq buts en autant de matches de Serie A, dont deux doublés) sont très intéressantes et incitent à l’optimisme pour le reste de la saison.
En France, Bakaye Dibassy (Sporting club d’Amiens) a ouvert son compteur but, lors de la 32è journée de Ligue 1 face au Stade Malherbe de Caen, sèchement battu 3-0. Le latéral gauche malien (28 ans) a tracé la voie du succès de son équipe, en débloquant le tableau d’affichage à la 20è minute de jeu. Grâce à ce succès, Amiens s’est hissé à la 13è place de la Ligue 1, avec 37 points, derrière les Girondins de Bordeaux qui affiche 40 points au compteur.
En Turquie, Konyaspor (15è, 28 points) avec Mustapha Yatabaré sur le banc, s’est baladé à domicile devant Sivasspor (5-0) lors de la 28è journée de la Super Lig, alors que Alanyaspor (14è, 31 points) de Mamadou Fofana (resté lui aussi sur le banc) a dominé 3-1 Akhisar Belediyespor d’Abdoul W. Sissoko, sorti à la 46è minute de jeu. Quant à Kardemir DC Karabükspor de Hamidou Traoré «Dou», il a encore chuté à domicile, face à Antalyaspor (1-2).
En Autriche, contre toute entente, le Red Bull Salzbourg (1er, 65 points) ave Diadié Samassékou et Amadou Haïdara «Doudou» (sorti à la 76è), s’est fait surprendre 1-0 par LASK Linz, dimanche lors de la 29è journée de la Bundesliga autrichienne.
Diadié Samassékou qui a disputé tout le match, est courtisé par plusieurs clubs européens et il est fort probable que le jeune international malien quitte l’Autriche à la fin de la saison. Parmi les clubs cités par les médias européens figurent, entre autres, le PSG, l’Olympique de Marseille, Monaco, Dortmund, le Bayer Leverkusen. Diadié Samassékou a été formé à l’Académie Jean-Marc Guillou et a joué au Réal, avant d’être transféré en 2015 en Autriche, après la Coupe du monde U20 ans.

Seïbou S. KAMISSOKO

Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *