Nigeria-Mali : L’aile des Aigles plombé par des absences

Au lendemain de la défaite des Aigles du Mali face aux Super Eagles du Nigeria, la Rédaction de footmali tente d’expliquer les raisons du revers des hommes d’Alain Giresse, qui préparent leur prochain match des éliminatoires de la CAN 2015, devant leurs homologues Nigérians, déjà éliminés des éliminatoires de ladite CAN.

 

Modibo Maiga joueur footballeur malien
Sur papier, le Mali se préparait à affronter le Nigeria en amical avec une sélection de 23 joueurs pour le moins indiscutable. Mais à quelques jours de la rencontre, une série noire de défections s’est invitée dans le nid des Aigles obligeant le sélectionneur Alain Giresse à faire appel à d’autres joueurs pour pallier les absences. Avec une équipe bise face au champion d’Afrique 2013, difficile donc d’espérer grand-chose même si celui-ci n’est pas au meilleur de sa forme ces derniers temps. Avec huit absents dont six titulaires pour des problèmes de visas et des raisons contractuelles: le portier Oumar Sissiko, les défenseurs Salif Coulibaly, Mohamed Oumar Konaté, Cheick Kéita, les milieux Bakary Sako, Idrissa Traoré, les attaquants Cheick Tidiane Diabaté et Modibo Maïga, le technicien Français avait convoqué quelques pompiers majoritairement des grands oubliés du nid et des joueurs convalescents ( sans pour autant avoir le nombre exact manquant) dont les défenseurs Mahamadou N’Diaye, Charles Traoré et l’attaquant Cheick Fantamady Diarra.
Face à cette situation, Giresse a donc décidé d’aligner un Onze de départ jeune conduit par le vieux briscard capitaine Yacouba Sylla. Pour leur première avec l’équipe première, les jeunes Aigles : Djigui Diarra, Maruis Hamed Assoko, Moussa Doumbia et Abdoulaye Traoré ont bien tenu durant la première période avant leur sortie à la pause où le Mali tenait le Nigeria en échec 0-0. Durant la seconde période l’expérience et la maturité des Nigérians ont fait la différence face à une équipe malienne privée de la vivacité de Bakari Sako, du poids de Diabaté sur la défense adverse et du sang froid de Salif Coulibaly dans l’axe de la défense des Aigles qui a craqué à la 77’ sur une réalisation de l’attaquant de Manchester City, Kéléchi Ihaenaco.
Jamais par le passé, le Mali ne s’était retrouvé avec autant d’absents combien précieux à la veille d’un match. Ce qui explique cette 7e défaite des Aigles contre les Super Eagles (1-0) dans un match sans enjeu qui rentre dans le cadre des préparatifs de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2017 contre le Soudan du Sud le 4 juin prochain. Au-delà de la défaite, Giresse semble avoir retenu surtout la prestation de son équipe moins expérimentée et moins mature que l’adversaire. A l’issue de la rencontre, il s’est exprimé en ces termes : « C’est une équipe expérimentale qu’on avait. Il y avait beaucoup de jeunes joueurs qui découvraient pour la première fois le haut niveau. Je pense qu’ils se sont bien comportés. C’est ça qui est intéressant. Leur comportement était honorable quand on sait qu’on manque un peu d’expérience et de maturité par rapport à cette équipe du Nigeria ».

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *