Natation, championnat national : LA LIGUE DE BAMAKO SANS DISCUSSION

Les nageurs de la ligue du district ont encore survolé les débats en totalisant 17 médailles, contre seulement 4 et 2, respectivement pour les athlètes de Kayes et Koulikoro.

federation-malienne-natation-fmn-nageur-piscine

La ligue de Bamako continue de faire main basse sur le championnat national. Samedi, elle a remporté un nouveau trophée en totalisant 17 médailles (7 médailles d’or, 6 d’argent, 4 de bronze), contre seulement 4 et 2 à ses poursuivants immédiats, à savoir les ligues de Kayes (4 médailles dont 1 médaille d’or, 2 médailles d’argent, 1 médaille de bronze) et Koulikoro (2 médailles de bronze). Une cinquantaine d’athlètes issus de cinq ligues (Bamako, Koulikoro, Kayes, Ségou et Mopti) ont participé cette année au championnat national dont c’était la 9è édition. Comme lors des précédentes éditions, les athlètes se sont affrontés dans une dizaine d’épreuves dont le 50m et le 100m brasse (hommes et femmes), le 50 et 100m nage libre (hommes et femmes) et deux séries de 50m nage libre hommes. L’honneur est revenu aux femmes d’ouvrir le bal avec l’épreuve du 50m nage libre. Sans surprise, la multiple championne du Mali, Fatoumata Sammasékou de la ligue de Bamako s’est hissée sur la plus haute marche du podium avec un chrono de 36’’10, devant sa co-équipière Adam Sangaré (37’’20) et Mah Sankafé de la ligue de Koulikoro (52’’45). Fatoumata Samasékou remettra ça au 50m nage brasse. Les deuxième et troisième places reviendront à Adam Sangaré et Mah Sankafé. Au 50m nage libre hommes, Mamadou Fofana de la ligue de Bamako a été sacré, avec un chrono de 27’’07, devant Ibrim Soumaré de Kayes (28’’67) et Beïdy Doumbia de la ligue de Bamako (28’’87). Mais auparavant dans la première série du 50m nage libre, Ibrahim Soumaré de la ligue de Kayes s’était classé premier devant Abass Diabaté et Alidji Touré, tout deux de la ligue de Bamako. Au 50m papillon, Issa Sanogo de la ligue de Bamako n’a laissé aucune chance à ses deux rivaux, Mamadou Fofana pensionnaire lui aussi de la ligue de Bamako et Ibrim Soumaré de Kayes. Au 50m nage brasse, Hady Traoré de la ligue de Bamako, a occupé la première place avec un chrono de 38’’59. Son co-équipier Alidji Touré et Salika Diarra de la ligue de Ségou complèteront le podium. L’épreuve de 100m nage libre tournera à l’avantage de Mamadou Fofana de la ligue de Bamako. La boucle a été bouclée avec l’épreuve du 100m nage brasse remportée avec brio par Mamadou Fofana de la ligue de Bamako (1’27’’37), devant ses deux co-équipiers, Alidji Touré (1’32’’49) et Hady Traoré (1’33’’20). Au classement général, la ligue de Bamako s’est hissée sur la plus haute marche du podium devant les ligues de Kayes et Koulikoro. Les nageurs de Bamako se succèdent ainsi à eux mêmes et confirment leur suprématie au plan national. Dans son allocution de clôture, le président de la Fédération malienne de natation (FMN), Mamourou Bouaré a salué le bon déroulement du championnat, avant de féliciter les responsables des différentes ligues pour leur participation à la compétition. «Je suis très satisfait de la bonne tenue de cette 9è édition du championnat national de natation. Sur 7 ligues, 5 ont répondu et seules les ligues de Tombouctou et Sikasso ont manqué à l’appel», soulignera le patron de la natation malienne. «Durant cette 9è édition du championnat national, insistera Mamourou Bouaré, les athlètes ont bien mouillé le maillot, ils ont fait honneur à la natation du Mali. Le bilan est très satisfaisant». «Cette année, nous avons organisé 9 compétitions au plan national mais au niveau continental, martèlera le président de la FMN, le bilan est nul. Les nageurs maliens n’ont participé à aucune compétition continentale en 2016 faute d’argent. Nous espérons que notre département de tutelle c’est-à-dire le ministère des Sports se ressaisira la saison prochaine». 24 heures avant le coup d’envoi du championnat national, la Fédération malienne de natation avait organisé son assemblée générale ordinaire. Outre le président de la FMN, Mamourou Bouaré, on notait la présence de plusieurs personnalités à la cérémonie de clôture dont les présidents des ligues de Kayes (Morikè Sidibé) et de Ségou (Major Dianguiné Téréta). Rendez-vous est désormais pris pour la 10è édition de la compétition qui se déroulera en 2017.

S. S. KAMISSOKO

Source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *