Mondial 2014: Exit l’Afrique !

Les pays africains ont tous dit adieu au mondial brésilien après l’élimination hier des Nigérians et Algériens.

 

blaise matuidi joueur francais nigerian coupe monde bresil

 

 

Les quarts de finale du mondial 2014 se joueront sans les Africains. Les deux derniers représentants du continent ont mordu la poussière hier enterrant du coup les ambitions africaines pour la suite de la compétition. Nigérians et Algériens sont tombés les armes à la main face respectivement aux Français et Allemands. La première rencontre de la journée d’hier a opposé le Nigéria à la France(0-2). Dans cette rencontre, les champions d’Afrique ont donné du fil à retordre à une équipe française qui avait du mal à produire un bon jeu et n’ont cédé que pendant les dix dernières de la partie.

Si les Français ont dominé la première-temps dans la possession du ballon, les Super Eagles ont eu les occasions franches de cette partie sans rien concrétiser. En deuxième période, les champions du monde 1998 prennent confiance devant l’inaction de leurs adversaires et accentuent la pression. Ce qui finira par payer à la 79’ lorsque Pogba reprend victorieusement de la tête une balle mal repoussée par Vincent Enyeama jusqu’alors sauveur du Nigéria par des arrêts décisifs. Les Nigérians ont du mal revenir dans le match et encaisseront un second à la dernière minute du temps règlementaire à cause d’un but contre son camp du capitaine Yobo.Les fennecs s’inclinent

Les fennecs sortent la tête haute
L’autre match de la journée d’hier aura été sans conteste été la rencontre Allemagne- Algérie (2-1). Les Africains ont pu apprécier la classe et la rage de vaincre des Algériens qui joué sans complexe et contraint les triples champions du monde aux prolongations. Ainsi après avoir réussi le pari d’une qualification historique pour les huitièmes, les Fennecs quittent le mondial la tête haute malgré la défaite d’hier. Tout au long de la première mi-temps, on a vu des Algériens dominateurs qui ont su se créer des occasions franches de but. N’eût été la grande classe du gardien du Bayern de Munich, les protégés de Vahid Halihodzic auraient pu marquer à plusieurs reprises. La rencontre a été marquée surtout par les parades aussi spectaculaires que décisives du portier algérien, Raïs Mbolhi. Face centre-tir d’Özil (24e), à la double tentative de Kroos et Götze (41e), au missile de Lahm (54e) la tête de Müller (80e) et celle de Schweinsteiger (90e), l’homme a sorti le grand jeu pour sauver son pays. Et c’est à juste titre qu’on l’a désigné homme du match.

Après ce match héroïque, l’Algérie a montré à la face du monde qu’elle est dans la cour des grands et mérite le respect. Désormais, l’horizon semble bien dégagé pour les Fennecs pour se poser en véritables prétendants sérieux de la Coupe d’Afrique des Nations de football qui se jouera l’année prochaine au Maroc. Une occasion de remporter un trophée après celui de 1990 à domicile. Les derniers matchs des huitièmes de finale se joueront cet après-midi. Ils opposeront en première heure l’Argentine à la Suisse et en deuxième heure la Belgique aux USA.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.