Mémorial Mamadou Sissoko de hand-ball : L’AS Police et le com sur le podium

Les finales Dames et Messieurs de la première édition du Mémorial Mamadou Sissoko «Kodio» de handball se sont disputées, le samedi 23 janvier, au stade Mamadou Konaté. Sur le tableau masculin, l’AS Police a surclassé l’Usfas 25-17, alors que la finale Dame a été dominée par le Centre omnisports de Missabougou (COM) qui l’a emportée sur le fil 27-26, face au Centre omnisports de Lafiabougou (COL). Les deux finales étaient présidées par le président de la Ligue de hand-ball du District de Bamako, le lieutenant-colonel Cheick Tounkara, en présence du secrétaire à l’organisation de la Fédération malienne de hand-ball (FMHB), Harouna Diarra et du représentant de la famille Sissoko, Dioukou Sissoko. Les anciens coéquipiers de Kodio étaient également présents au stade Mamadou Konaté. L’honneur est donné aux Messieurs, avec la confrontation entre l’AS Police et l’Usfas qui était un remake de la finale de la Coupe du Mali 2020, remportée par les Usfasiens. Il y avait donc de la revanche dans l’air pour les Policiers et les Bakoroba N. Keïta, Mamadou Diarra, Daouda Tounkara, Bakary Konaté ont répondu présents. Au terme d’une finale maîtrisée de bout en bout, ils ont dominé les militaires sur le score sans appel de 25-17, soit 8 points d’écart. L’équipe masculine de l’AS Police devient, ainsi, la première formation à inscrire son nom au palmarès du Mémorial Mamadou Sissoko «Kodio» qui a été arraché à l’affection du monde sportif le vendredi 17 avril 2020.

«Je suis content d’avoir remporté ce trophée. Aussi, je suis content de la réaction de l’équipe qui a été privée de la Coupe du Mali cette année par l’Usfas. C’est une très belle revanche pour nous et je tiens à féliciter les joueurs qui méritent largement cette victoire», a confié l’entraîneur des Policiers, Youssouf Maïga après la rencontre. Chez les Dames, les débats entre Centristes ont été âprement disputés et il a fallu attendre les ultimes minutes de la partie pour voir les joueuses de Missabougou s’imposer d’une courte tête 27-26. «Ça été une rencontre difficile, les deux équipes ont à peu près le même niveau. Elles ont donné et prouvé qu’elles font partie des meilleures équipes du Mali», a commenté l’entraîneur du COM, Modibo Coumaré.
Au terme de deux finales, le président de la Ligue de hand-ball du District de Bamako a exprimé sa satisfaction et expliqué les raisons qui ont motivé l’instance dirigeante du hand-ball de la capitale à lancer le tournoi. «Mamadou Sissoko ‘’Kodio’’ était le président d’honneur de la Ligue de hand-ball du District de Bamako, il était également un monument du hand-ball malien. Il était donc de notre devoir de penser à lui, de montrer à sa famille qu’on est là et que Kodio restera toujours dans le cœur du monde du hand-ball. C’est pour immortaliser la mémoire de ce grand serviteur du hand-ball national que nous avons décidé de lancer ce tournoi», a indiqué le lieutenant-colonel Cheick Tounkara. Et de poursuivre : «Je suis satisfait et honoré de la présence à cette cérémonie des anciens du hand-ball malien. Ma joie est d’autant plus grande, qu’il n’est jamais facile de réunir ces anciennes gloires qui ont tant donné au hand-ball malien. Au nom de la ligue, je leur adresse mes sincères remerciements et je remercie également la Fédération malienne de hand-ball qui nous a remis une enveloppe de 50.000 Fcfa pour l’organisation du mémorial. Le tournoi s’est bien passé, il n’y a eu aucun incident».

Le représentant de la famille Sissoko, Dioukou Sissoko, a salué l’initiative de la ligue et déclaré que l’organisation du tournoi «a fait chaud au cœur» de l’ensemble de la famille de Kodio. «Toute la famille Sissoko se joint à moi pour remercier la Ligue de hand-ball du District de Bamako pour ce témoignage à l’endroit de notre grand frère. Pour nous, l’organisation de ce mémorial est une reconnaissance à l’endroit de tous les anciens handballeurs du Mali», a dit Dioukou Sissoko. Ancien coéquipier de Kodio, Mahamadou Keïta «Baska» s’est également réjoui de l’initiative de la ligue, avant de rendre hommage à feu Moussa Sissoko «Kodio». «Kodio était un homme extraordinaire, j’ai joué avec lui au Réal de Bamako. C’est grâce à lui que je suis devenu le capitaine du Réal. Il était ouvert à tout le monde, socialement et sportivement, il était irréprochable. Nous les anciens, remercions beaucoup la Ligue de hand-ball du District de Bamako pour cette belle initiative. Nous sommes contents», a déclaré Baska.

Boubacar THIERO

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *