Me Jean Claude Sidibé Ministre des sports : «L’implication de tous les acteurs est nécessaire pour la résolution définitive de la crise du football malien»

Le tout nouveau ministre des Sports a rencontré la presse sportive le jeudi dernier au stade Ouezin Coulibaly de Bamako. Pour  non seulement se prononcer sur l’évolution de la crise qui secoue le football malien, mais aussi, pour demander l’implication de tous les acteurs pour la résolution définitive de la crise que traverse le sport roi malien. La presse sportive était représentée par L’Ajsm, l’Ujsma, l’Ajresma, l’Ufresa, et le Reseau francophone culturel et sportif.

Selon le ministre Jean Claude Sidibé, le choix de mettre en place le CONOR est un échec pour les dirigeants sportifs maliens. Il dit avoir tenté un dernier baroud d’honneur pour rapprocher les deux groupes en vain, mais les deux parties ont promis de jouer franc jeu pour faciliter le travail du comité de normalisation.

Le ministre n’a pas été tendre avec la presse. Car, pour lui, la crise fut aggravée par la presse sportive qui a été divisée et entretenue par certains dirigeants. Le ministre Jean Claude a demandé à la presse d’être plus professionnelle en l’aidant à calmer le jeu et en soutenant le CONOR pour la réussite de sa mission en 3 mois et demi. Des hommes et des femmes seront choisis en fonction de leurs compétences et de leurs mérites. Il faudra, selon le ministre Sidibé, les aider, car, sans ce soutien, rien n’est possible.

Et d’ajouter : «Laisser nous travailler ! Je ne connais que le travail, rien que le travail. Vous avez vu ce que nous avons fait à la fédération malienne de Basket Ball. Si vous nous laissez travailler, dans quelques années, le football malien reviendra dans le trio de tête sur le plan  africain avec moi ou après moi. Pourvu que vous nous souteniez et nous laisser travailler. Je compte vraiment sur votre indulgence. Tous  derrière le Conor. Car la réunification des associations des journalistes sportifs est un signe annonceur pour booster l’entente et la cohésion entre les dirigeants qui sont opposés aujourd’hui.»

Les différentes associations sportives présentes ont souhaité la bienvenue à Jean-Claude au ministère des Sports, et ont promis de l’accompagner ainsi que le Comité de normalisation qui va diriger le football malien jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau fédéral. Elles lui ont enfin souhaité bon vent !

Ousmane Traoré dit Man

 

Source: Soleil Hebdo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *