Mamoutou Kané «Mourlé» : «LES JOUEURS ONT TOUT DONNÉ, ILS MÉRITENT LA QUALIFICATION»

L’entraîneur de la sélection nationale U20 ans, Mamoutou Kané «Mourlé» n’a plus ses 18 ans, mais après la qualification face au Ghana, il a les ressources physiques suffisantes pour faire le tour d’honneur du stade Seyni Kountché avec ses joueurs. Quelques minutes plus tard, le technicien s’est présenté en larmes en conférence de presse. Il est apparu très ému et a éprouvé toutes les peines du monde à trouver les mots pour exprimer sa joie.

«Je suis très ému, a avoué d’entrée de jeu l’ancien gardien de but international. En 1989, j’étais junior, j’ai participé à la Coupe du monde de la catégorie, en tant que gardien de but. Plus de trente ans après, je qualifie mon pays pour la même compétition, en tant qu’entraîneur.  Les mots me manquent pour exprimer ma joie», a déclaré Mamoutou Kané «Mourlé». Le technicien malien a dédié la qualification des Aiglons à tous les entraîneurs maliens et au directeur technique national, Mohamed Magassouba qui occupe également le poste de sélectionneur des Aigles.

«C’est une fierté pour les entraîneurs locaux. Ce n’est pas seulement le travail de Mourlé et des joueurs. C’est le résultat des efforts conjugués de plusieurs parties, notamment mes collègues entraîneurs. Je n’oublie pas non plus les journalistes et les supporters, leurs critiques constructives nous ont aidés dans notre travail», a insisté le sélectionneur des Aiglons. «J’ai un sentiment de fierté et de joie, ce n’était pas gagné d’avance. Mais, nous l’avons fait, a répété le technicien. Dans cette rencontre contre le Ghana (1-0), la victoire était impérative. J’ai dis aux enfants de tenir l’équipe ghanéenne en première période, de tout faire pour ne pas encaisser. Dieu merci, nous n’avons pas encaissé. A la mi-temps, je leur ai dit qu’il faut maintenant gagner le match, faire tout pour marquer afin de gagner le match. Dieu merci, les enfants ont tout donné, ils se sont battus et ils ont gagné», a souligné Mourlé. Le technicien malien conclura : «Avant la compétition, nous nous sommes fixés comme objectif de jouer 5 matches. Cet objectif reste inchangé et on se concentre, désormais sur  le Nigeria».

L. M. D

M. C.

L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *