Mali : Le sport au pied de l’idéal !

C’est un  investissement colossal que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, sous proposition du ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo, envisage faire dans le secteur des Sports au Mali.  Le projet est déjà en marche.

 Housseynou Amion Guindo codem

Cette initiative qui est au point d’être concrétisée est le fruit  d’une longue quête des responsables du domaine des Sports.  Il s’agit bien  de conditions idoines,  devant permettre aux anciens sportifs  d’être à l’abri des besoins, surtout les plus élémentaires, mais aussi de travailler psychologiquement les jeunes générations à prendre conscience de ce que l ‘avenir pourrait les réserver.

Le département de tutelle, ministère des Sports et les 30 fédérations (toute discipline confondue)  sont en réflexion pour voir comment  rendre l’initiative inédite une réalité.  Leur travail concernera  principalement de définir les critères de sélection de dix meilleures anciennes gloires (par discipline)  devant être primées par le Président de la République, autour d’un diner qui aura lieu à Koulouba avant ou après la finale de la Coupe du Mali prévue pour le 31 juillet.  Il serait question ce jour  du ‘’Fonds de Soutien’’ que le Président de la République a jugé nécessaire de mettre à la disposition des anciennes gloires du Sport malien.  Allant dans le strict sens de les assurer (carte d’assurance 100%) pour des évacuations à l’étranger en cas  de maladie grave. Pas une faveur mais un devoir de reconnaissance de l’Etat malien à l’endroit de ceux qui ont défendu le drapeau sur le plan national et international.

Dans ce même canevas,  le ministre des Sports et des membres de son cabinet ont rencontré les journalistes sportifs mercredi dernier dans la salle de réunion dudit ministère sis à Medina Coura en face de l’ancienne ENA centrale.

Le ministre des Sports, Housseïni Amion Guindo,  a expliqué les raisons d’une telle initiative qui vient primordialement de son département et approuvé par le président de la République. Il est question dans ses propos d’être accompagné par la presse dans le cadre de la revalorisation  du monde des Sports. Cela y va, de prime à bord, par une reconnaissance envers les anciens qui ont tout donné pour la patrie. La mise en place d’un fonds de soutiens au bénéfice de ces anciens qui seront qualifiés d’anciennes gloires. Dix par disciplines seront récompensées.

Dans cette droite ligne, le ministre des Sports a informé les journalistes sportifs des actions déjà en cours allant dans le sens aussi d’encourager la jeune génération.

Kabala a été rénové pour mettre les sportifs dans un cadre convivial. Pour cela, une délégation s’est même rendue  à Paris  afin de rencontrer les professionnels maliens et écouter leur proposition. Elle s’est surtout accentuée sur la restauration et des propositions de personnel ont été faites par ceux-ci. Le département s’est plié à leur proposition.

Au-delà de cela, il était question des retards de paiement de l’Entraineur de l’Equipe Nationale, depuis mai dernier. Le ministère a épongé tout cela ; mais le cas de ceux (entraineurs qui émargent au niveau du budget national) n’a pas été pris en compte.  Le ministère ne s’occupera pas de leur cas qu’au niveau seulement des primes, des indemnités et les frais de mission.

Pour les joueurs aussi, un arrêté interministériel  a approuvé la revalorisation des primes qui de 75 000 sont aujourd’hui à plus de 4 millions (Basket Ball).

Pour le ministre, l’Etat s’acquittera de son devoir (bonnes conditions) et aux fédérations  et joueurs  de faire le reste. Un effort permettant aussi d’attirer les sponsors afin que le monde des sports puisse un jour être autonome sur le plan financier vis à vis de l’Etat, car tout est lié à l’Etat.

Boubacar Yalkoué

SOURCE: Le Pays
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.