L’US BOUGOUNI ET LE MAMAHIRA AVEC LE CONOR

Après l’USFAS, le Mamahira de Kati et l’US Bougouni rejoignent le camp de ceux qui soutiennent le Comité provisoire de normalisation du football (CONOR). Les deux équipes ont confirmé leur soutien au CONOR, samedi, à l’issue de leur rencontre avec le président du comité, Sidy Diallo.

assemblee-generale-femafoot

La séance de travail s’est déroulée au siège de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT), quelques minutes après le premier point de presse du président du CONOR (voir l’article ci-dessous). «L’US Bougouni est avec le CONOR. Pour nous, il est hors de question de nous opposer à une décision prise par l’Etat. Ce que nous demandons au CONOR, c’est donner la priorité à la reprise des compétitions», dira le 2è vice-président de l’US Bougouni, Issiaka Diakité, venu au siège de la FEMAFOOT avec le secrétaire général du club. «Jusque-là, notre ligue, à savoir Sikasso, a toujours soutenu le Comité directeur dissout, mais l’US Bougouni est un club indépendant comme tout le monde et nous avons décidé, dès l’annonce de la mise en place du CONOR, de respecter la décision de l’Etat», précisera Issiaka Diakité, en martelant qu’on ne serait jamais arrivé à ce stade, «si la crise n’avait tourné en conflit de personne». A l’instar de l’équipe de la capitale du Banimonotié, le Mamahira de Kati a également clarifié sa position, samedi, à l’issue de la rencontre du président du club avec le CONOR. Le Mamahira n’a jamais signé une pétition de soutien à qui que ce soit ou en faveur d’une quelconque entité, dira le premier responsable du club, l’Honorable Souleymane Soumano. «Tout le bureau du Mamahira soutient la décision du gouvernement. Le Mamahira est et restera toujours derrière l’Etat, cela doit être clair pour tout le monde», précisera-t-il, en réitérant la disponibilité de l’ensemble des dirigeants de l’équipe de la ville des Garnisons à travailler avec le CONOR pour «résoudre définitivement la crise». «En tant que député, je peux interpeller le ministre des Sports, à tout moment. Tout Kati soutient le CONOR et espère que le travail du comité sera couronné de succès», conclura Souleymane Soumano. Après l’US Bougouni et le Mamahira, le premier responsable du CONOR, Sidy Diallo, a rencontré le président de la section football de l’AS Bakaridjan, Lassana Kouma, en présence du secrétaire général du club, Thierno Diallo. «Le président Amadou Baïba Kouma est en déplacement. Nous allons lui rendre compte, et dès la semaine prochaine (cette semaine, ndlr), vous aurez notre réponse, a promis Lassana Kouma. Mais d’ores et déjà, je puis vous dire que l’AS Bakaridjan soutiendra toutes les initiatives visant à sortir notre football de cette crise», ajoutera le président de la section football de l’équipe de Barouéli, en avouant qu’il apprécie beaucoup l’humilité dont fait montre Sidy Diallo depuis sa nomination à la tête du CONOR. Selon une source proche du CONOR, les discussions avec le Stade malien et le Réal pourraient commencer cette semaine. La même source ajoute que l’arrivée de Me Boubacar Karamoko Coulibaly aux commandes des Blancs ne pourra que «faciliter la réunification de la famille du football». «C’est un ancien ministre des Sports, un homme qui est connu pour son sens élevé de l’Etat. En 1994, il n’a pas hésité à abandonner son parti, le PDP, pour servir les intérêts de l’Etat», rappellera notre interlocuteur.

B. T.

Source: L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *