Ligue Europa : Red Bull Salzbourg, opération Remontada

Remontada, ce mot a de plus en plus la cote dans le monde du football. Popularisé par l’historique remontée du FC Barcelone face au Paris Saint-Germain la saison dernière, le mot devrait prendre un accent autrichien ce jeudi.

Après sa défaite (4 – 2) le jeudi 5 avril devant la Lazio de Rome en Italie, le Red Bull Salzbourg aura la volonté ferme de renverser la situation afin d’entrevoir les demi-finales de la Ligue Europa. Avant ce revers, Salzbourg affichait cinq victoires et cinq nuls. C’est dire l’exploit réalisé par les Laziale. En dépit du score, qui lui est défavorable, la formation autrichienne a de quoi espérer.  A l’aller, elle avait bousculé les Romains dans un match spectaculaire, où les deux équipes s’étaient rendu coup sur coup. La Lazio avait fait la différence en deux minutes avec deux buts (74’ et 76’), alors que les deux équipes étaient à égalité. Tombeur de Dortmund en huitièmes de finale, Salzbourg a les armes pour faire chuter une autre grosse équipe. « Nous devrons aborder ce match retour avec envie et détermination. C’est une équipe difficile à jouer. Elle le sera encore plus à domicile. Nous devrons être concentrés du début à la fin » prévient Simone Inzaghi, l’entraineur de la Lazio.

Samassekou absent Les Autrichiens devront faire sans leur maitre à jouer, le virtuose milieu de terrain malien Diadié Samassekou, suspendu après avoir reçu un carton jaune à la 84ème minute de la rencontre aller pour contestation. « Diados » est courtisé par les plus grands d’Europe, notamment le City de Guardiola, selon Calciomercato, et son absence va compliquer la tâche de la formation de Marco Rose. L’entraineur des Blanc et Rouge pourra s’appuyer sur un autre Malien, Amadou Haidara, Vice-champion du monde U-17, qui a cette saison pris de l’envergure dans l’effectif des champions d’Autriche. « Tout est possible et tout reste à faire. Dans notre stade, nous pouvons réaliser un grand match », assure Marco Rose, en poste depuis 2017. Véritable petite forteresse, le Red Bull Arena est un stade sur lequel il est difficile pour les adversaires de briller. Porté par un public bruyant, et par la volonté de retrouver le dernier carré d’une compétition européenne 24 ans après, nul doute que Salzbourg aura le cœur à l’ouvrage.

Journal du mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *