Ligue de football du District : KASSOUM COULIBALY RESTE AUX COMMANDES

Le président sortant, dont le bureau avait été invalidé par le CONOR, a été reconduit à son poste, à l’issue de l’Assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée le samedi 10 mars. Celui que l’on appelle, familièrement Yambox, dirige un bureau de 23 membres

L’Assemblée générale élective de la Ligue de football du District s’est déroulée le samedi 10 mars au stade du 26 Mars. Comme lors de la dernière élection, Kassoum Coulibaly «Yambox» était, encore le seul candidat en lice et c’est sans surprise qu’il a été élu par les délégués présents à la rencontre. Le rival de «Yambox», à savoir Boubacar Monzon Traoré a décidé de boycotter le scrutin et n’a pas déposé sa candidature (il n’avait pu participer à la dernière élection pour cause de suspension, ndlr). Cette fois, c’est le Comité de normalisation (CONOR) et non le Comité exécutif de la Fédération malienne de football (FEMAFOOT) qui a supervisé l’Assemblée générale élective (le Comité exécutif de la FEMAFOOT mis en place le 10 octobre 2017 a été invalidé par la FIFA et remplacé par le CONOR).
A l’issue des élections, Kassoum Coulibaly «Yambox» a été élu à la tête de ladite ligue. Selon nos informations, Boubacar Monzon Traoré a décidé de boycotter l’Assemblée générale pour protester contre «l’irrégularité de la procédure de convocation de la rencontre». «C’est le bureau sortant de la ligue, c’est-à-dire l’équipe de Boubacar Monzon Traoré qui doit convoquer l’Assemblée générale et non le CONOR ou la fédération», expliquera notre interlocuteur qui a requis l’anonymat.
Vrai ou faux, en tout cas, l’absence dans la salle de Boubacar Monzon Traoré et des délégués qui lui sont favorables n’a pas empêché la tenue de l’Assemblée générale élective. La rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont la présidente du CONOR, Mme Daou Fatoumata Guindo, du président de la commission électorale, Me Issoufou Diallo et du représentant du Comité national olympique et sportif (CNOS), Souleymane Diarra. Les travaux ont été sanctionnés par la mise en place d’un bureau de 23 membres, avec à sa tête, Kassoum Coulibaly «Yambox», président du club de D2, Africa Foot et ancien vice-président du comité exécutif de la FEMAFOOT.
Pas de changement donc à la tête de l’instance dirigeante du football de la capitale, Yambox succède à lui-même et gardera le fauteuil de président, lors des quatre prochaines années. «Je voudrais tout d’abord commencer par remercier les membres du CONOR qui ont eu l’initiative de la convocation de cette Assemblée générale extraordinaire élective que nous avons accepté sans arrière pensée. Mes sincères remerciements vont aux Districts et aux clubs de la ligue 1 de Bamako qui ont fait confiance en ma liste. Nous promettons de tout mettre en œuvre pour trouver une solution aux problèmes susceptibles de miner le football malien», dira le nouveau président de la ligue de Bamako. «La ligue que j’aurai l’honneur de diriger pendant quatre ans œuvrera pour la paix et l’unité entre toutes les composantes du football malien, poursuivra Kassoum Coulibaly. Rien ne vaut la paix; c’est dans la paix que l’on construira le devenir de notre jeunesse et de la nation. Nous, acteurs du football, avons échoué et c’est pour cette raison que le CONOR a été mis en place. Le CONOR est là comme remède à notre mal, soyons francs avec le CONOR et respectons les décisions qui seront prises par cette instance. Il est temps de taire nos égo pour aller à l’essentiel, sinon le remède risque d’être pire que le mal», martèlera Yambox, en remerciant le ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé pour avoir pris la décision d’ouvrir les stades.
Pour la présidente du CONOR, Mme Daou Fatoumata Guindo, la reprise de l’élection du bureau de la ligue est un grand pas en avant dans la résolution de la crise du football. «Cette élection ouvrira, j’en suis sûre, la voie à la sortie de crise qui secoue notre football depuis bientôt quatre ans. Le CONOR entend mener sa mission jusqu’au bout pour l’accomplissement de toutes les tâches qui lui ont été confiées par la FIFA, afin de mettre en place le Comité exécutif de la fédération dans la plus grande transparence», dira la présidente du CONOR.
«Ce bureau qui vient d’être élu fera en sorte, j’en suis sûre, que tous les acteurs du football se rassemblent pour le bonheur de tous», ajoutera Mme Daou Fatoumata Guindo qui précisera que le CONOR a écouté Boubacar Monzon Traoré et Kassoum Coulibaly, avant de décider d’invalider le bureau du deuxième et de convoquer une Assemblée générale extraordinaire. Le CONOR a également écouté les responsables des ligues de Ségou, Mopti et Kayes et tout indique qu’il y aura une Assemblée générale extraordinaire dans ces Régions pour trancher ces victimes collatérales de la crise du football.
Seïbou S.
KAMISSOKO

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *