Les responsables du collectif des clubs et ligues majoritaires de football menacent de boycotter le championnat

48 heures après leur réunion à Hérémakono, l’antre du Djoliba AC, les collectifs des clubs et ligues majoritaires se sont réunis ce mercredi, 9 Mars au terrain de football de l’Association de Korofina sis à Korofina.

boubacar baba diarra president federation malienne football femafoot

Etaient présents, les responsables des ligues de Kayes, de Bamako, de Ségou, de Gao, et de Kidal. Il y’avait aussi, les responsables du Djoliba AC, du C.O.B, du CSK, de l’avenir de Tombouctou, de Savana de Mopti, du Nianan de Koulikoro, de l’AS. B, de FC Gaoussou, de l’AS.KO, du Bouroumassa de Kati, de l’Office du Niger Sport, de l’AS Bakaridjan, du Jean d’Arc de Bamako et de nombreux supporter. La cérémonie était placée sous l’égide du Maire délégué Monsieur Timothée. Ils ont dénoncé la mauvaise application des recommandations de l’assemblée nationale et accusent le président de l’Assemblée Nationale l’honorable Isaack Sidibé et son vice-président l’honorable Makan Tounkara d’être en connivence avec le président de la fémafoot, le général Boubacar Baba Diarra.

Le maire délégué, Monsieur Thimothée après avoir souhaité la bienvenue aux uns et aux autres dira que la mairie suit de près la situation de l’AS. KO. Avant de faire remarquer que la mairie se tiendra toujours du côté de l’AS. KO. D’entrée de jeu, le collectif dit avoir accepté les recommandations de l’Assemblée Nationale du Mali pour l’intérêt supérieur de notre pays. Et constate avec regret et amertume la mauvaise application desdites recommandations.  Le collectif dénonce la mauvaise gestion du général Boubacar Baba Diarra dont ils traitent de gaspilleurs.  En effet, selon les responsables du collectif, les frais de voyage annuel du général Diarra se chiffrent à 400 millions de francs. A les en croire, le général Boubacar Diarra doit quitter la tête de la fémafoot et le plus tôt serait le mieux. Selon les responsables la crise a commencé par le refus du général Diarra d’expliquer le bilan financier de la fédération malienne de football. A en croire les différents orateurs, l’élection du président de la ligue de football du District de Bamako du 27 février et  l’assemblée générale extraordinaire de la fémafoot du 5 mars sont nul et non avenu. C’est pourquoi, ils rejettent les conclusions de ces deux assemblées.  Le collectif exige la levée immédiate des sanctions individuelles et la montée en ligue I orange des clubs comme l’Association Sportive de Korofina, championne de Bamako, de Bouroumoussa de Kati, l’Office Niger Sport de Ségou et d’El Wigie de Kidal. Ce qui portera le nombre d’équipe à 24.  Parce que nous ne pouvons pas comprendre que des équipes championnes restent en deuxième division et des troisième de ligue se retrouvent en ligue I. Et le collectif prévient, il n’y’aura pas de championnat sans l’application stricte de ses mesures. Et Mamadou Dipa Fané président du collectif de porter l’estocade : « Il n’y’ aura pas de championnat sans nous. Et nous ne jouerons pas sans la levée des sanctions individuelles ». Le collectif a également accusé le président de l’Assemblée Nationale l’honorable Issiaka Sidibé et son premier vice-président l’honorable Makan Tounkara de partialité.

Abdrahamane Sissoko.

Source: le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.