Le PSG et Ibrahimovic sont déjà prêts

Les Parisiens ont dominé Manchester United (2-0), grâce notamment à un but de son attaquant suédois, mercredi soir en amical. A une semaine de la reprise de la Ligue 1, le PSG est en forme.

attaquant PSG Zlatan Ibrahimovic footballeur international suedois

Déjà un titre pour le PSG. En s’imposant face à Manchester United mercredi soir (2-0) dans le cadre de l’International Champions Cup, les hommes de Laurent Blanc ont prouvé qu’à trois jours de leur retour en compétition officielle (face à Lyon samedi lors du Trophée des champions), ils étaient déjà bien en jambes. Preuve en est avec Zlatan Ibrahimovic, une nouvelle fois buteur et particulièrement à son avantage face a à la défense des Red Devils.

Sans Angel Di Maria, dont le transfert devrait être annoncé dans les prochains jours, voire les prochaines heures, le PSG a fait dans le classique dans une configuration proche de l’équipe type, tout en titularisant ses deux recrues, à savoir Kevin Trapp dans le but et Benjamin Stambouli en pointe basse du milieu de terrain. Thiago Motta, en partance, prenant place sur le banc des remplaçants. Pour ce match de prestige, le premier de leur histoire entre les deux clubs, l’association entre Blaise Matuidi et Marco Verratti au milieu de terrain s’est avérée très efficace. Les récupérations de l’Italien et sa technique permettaient aux Parisiens de tenir le ballon d’entrée et de se montrer dangereux. En début de match, Zlatan Ibrahimovic ratait deux occasion franches d’ouvrir le score: d’abord sur un dégagement manqué du portier adverse (2e) puis un corner de Lucas (20e).

Décrochages, appels en profondeur, Ibrahimovic séduit

Les joueurs de Laurent Blanc se faisaient plusieurs frayeurs sur des attaques mancuniennes, mais Thiago Silva, excellent, veillait. Et pensaient même avoir encaissé un but, refusé à Juan Mata (22e) pour une position de hors-jeu. Trois minutes plus tard, lancé par Lucas, Matuidi s’arrachait entre deux défenseurs adverses pour tacler le cuir au fond des filets (1-0, 25e).

Les Parisiens se facilitaient ensuite le match en faisant le break. Bien servi par Maxwell à ras-de-terre dans la surface, Ibrahimovic, qui a beaucoup décroché, convertissait du plat du pied à bout portant (2-0, 34e). Pour la seconde période, le technicien parisien – tout comme Louis van Gaal – opérait une série de changements. Ainsi, Cavani, Marquinhos, Luiz, Digne entraient dès la 46e minute en lieu et place d’Augustin, Van der Wiel, Aurier et Maxwell. Les Parisiens ont ensuite fait le dos rond pour conserver le score. Ils s’offrent ainsi le luxe de finir en tête d’un tournoi composé tout de même de Manchester United ou Chelsea, excusez du peu. Prochain rendez-vous, le Trophée des champions face à Lyon samedi.

 

Source: Le Figaro

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.