Le Comité de normalisation suspend la ligue hippique de Bamako : Mamadou T. Konaté, Amadou Diatigui Diarra, Kassim B. Traoré et Bourama Kouyaté sommés de libérer les écuries au Champ hippique d’ici à mercredi à 18 h

Le comité de normalisation chargé de la gestion des activités hippiques au Mali vient de suspendre la ligue hippique de Bamako jusqu’à nouvel ordre. Cette suspension a été notifiée hier par une lettre adressée au président de cette ligue, Mamadou Tiéoulé Konaté, non moins Secrétaire général de l’ancienne Fédération Malienne de Hippisme dissoute par le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo.

housseini amion guindo codem poulo ministre sports rencontre federation malienne hippisme fmh

Il faut préciser que le président de la Ligue hippique de Bamako à travers une correspondance adressée le 4 juin 2014 à la Direction régionale de la jeunesse et des sports, avait montré « sa détermination à ne pas reconnaitre le Comité provisoire de normalisation de l’hippisme ». Alors qu’une « telle déclaration n’est pas de nature à pacifier le climat au niveau des activités hippiques déjà largement éprouvées ». Autant de raisons qui motivent cette décision de suspension de la Ligue hippique de Bamako.

 

Par ailleurs, le Comité provisoire demande aussi la libération des écuries appartenant à quatre propriétaires. Il s’agit de Mamadou Konaté, Amadou Diatigui Diarra, Kassim Bakary Traoré et Bourama Kouyaté. Les chevaux et jockeys, qui ont occupé de façon anarchique la piste, le dimanche 1er juin dernier, au Champ hippique de l’Hippodrome, sont issus de ces écuries donc instrumentalisés par ces responsables. Ce qui a entraîné un report de cette course. « Malgré les efforts que nous avons déployés pour une organisation pacifique de la course de gala du dimanche dernier, il y a encore eu des tentatives de boycott. Une telle attitude ne saurait être davantage tolérée. Nous vous demandons par conséquent de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour libérer vos écuries plus tard mercredi 11 juin 2014 à 18 heures » a précisé le président du Comité, Adama Koné dans la correspondance adressée aux propriétaires de ces écuries.

 

                   A.B.HAIDARA

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.