Le Barça continue de creuser sa propre tombe

Le FC Barcelone s’incline dans les derniers instants face à Bilbao et prend la porte en quarts de finale de Coupe du Roi. Un but de Williams dans le temps additionnel envoie les Basques en demi-finales et San Mamés au septième ciel.

93ème minute de jeu. Quique Setién envoyait Alex Collado et Junior Firpo à l’échauffement en vue de la prolongation. Mais c’était sans compter sur la faim de loup des Basques de Bilbao.

Sur un centre de la droite, Íñaki Williams déviait de la tête le ballon, qui finissait sa course dans le petit filet opposé du but de ter Stegen. San Mamés pouvait exulter.

Avant cela, le match avait été rythmé et équilibré. Bilbao s’était créé des occasions en début de match avant que le Barça, par l’intermédiaire d’Ansu Fati par deux fois, n’avertisse l’Athletic.

Peu avant la dixième minute de jeu, Williams poussait le ballon dans les filets à la suite d’un corner, mais était logiquement signalé hors-jeu.

Les Basques continuaient de mettre la pression sur le Barça qui ne parvenait plus à ressortir le ballon proprement, sans pour autant inquiéter Marc-André ter Stegen.

L’entrée de Griezmann, laissé sur le banc au coup d’envoi, aura permis au Barça de retrouver des couleurs en deuxième mi-temps, mais ni le Français ni Leo Messi, en fin de match, ne sont parvenus à tromper un immense Unai Simon.

L’arrêt du Basque devant Messi sera le tournant du match, puisque l’Argentin avait la qualification dans les pieds, mais le portier de Bilbao, d’un magnifique réflexe du pied, a sorti la tentative de la Pulga.

Et c’est finalement Williams et Bilbao qui ont pris le dessus dans les derniers instants, sur un énième centre. Une déviation de la tête d’Iñaki qui envoie San Mamés au septième ciel, et le Barça dans une crise encrore plus profonde.

Les Catalans, toujours aussi dépendants de Messi, n’avancent plus, et semblent creuser leur propre tombe dès le mois de février. Pour Quique Setién et les siens, la fin de saison pourrait être très longue.

Source: Besoccer

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *