La guerre est déclarée entre Cristiano Ronaldo et le Gouvernement italien

Contrôlé positif au Covid-19 lors son séjour avec la sélection portugaise, Cristiano Ronaldo n’est finalement pas resté en isolement au pays. Il a en effet fait le choix de retourner dans la capitale turinoise où la période d’isolement est moindre (dix jours par rapport au Portugal toujours fixée à deux semaines). Cependant, c’est plutôt sa passe d’armes avec le ministre des Sports italien qui fait les gros titres de la presse italienne et internationale.

 

L’attaquant de la Juventus a pris la direction de Turin pour y suivre, une fois sur place, le protocole réservé aux personnes atteintes par ce virus. Si tous les déplacements ont été effectués par des avions médicalisés avec respect strict des mesures édictées, l’exemple n’est vraiment pas bon aux yeux du gouvernement italien, pour qui CR7 a tout simplement démontré que le protocole sanitaire ne s’appliquait pas à lui, alors qu’il devait rester sur place jusqu’à la fin de la période de surveillance.

C’est le ministre des Sports italiens, qui en direct à la radio, a pointé du doigt son comportement. « S’il a violé le protocole anti-Covid ? Oui, je pense que oui, s’il n’y a pas eu d’autorisations spécifiques de l’autorité sanitaire », a indiqué Vincenzo Spadafora à Radio Uno.

Rapidement, le président de la Juventus a tenu à répondre, prenant la parole lors d’une assemblée générale des actionnaires de la Vieille Dame. « Si le protocole a été violé pour Cristiano Ronaldo ? Vous devez voir avec le ministère, nous appliquons le protocole fédéral de notre côté. Nous avons demandé aux joueurs de respecter la bulle sanitaire, puis leur devoir d’isolement chez eux s’ils le voulaient, même s’ils avaient répondu à l’appel de leur sélection », a rétorqué Andrea Agneli.

Mais l’homme politique n’en est pas resté là et en a rajouté une couche sur le Portugais testé positif au Covid-19. « La notoriété et la qualité de certains joueurs ne les autorisent pas à être arrogants et irrespectueux envers les institutions, ni à mentir, a lâché le ministre interrogé par l’agence de presse Ansa. Au contraire, plus on est connu, plus on se doit de réfléchir avant de parler et de donner le bon exemple. Je n’ai pas l’intention de m’éterniser sur ce sujet. (…) Je n’en parlerai plus et je renouvelle mes vœux de prompt rétablissement à tous les cas positifs. »

Et le principal concerné dans tout cela ? Si CR7 a assuré ne pas avoir violé la loi, le lusitanien a donné de ses nouvelles lors d’un Live Instagram. « J’ai été testé positif, comme la machine l’a dit. Mais je me sens bien. Pas de fatigue, pas de douleur. Je ne sens rien. Je me sens bien ! Merci pour vos messages, votre soutien. J’espère revenir vite, m’entraîner et apprécier la vie, a-t-il expliqué, avant de revenir sur l’impact du Covid sur sa vie de famille. Je suis en quarantaine, je ne peux pas être avec ma famille, nous sommes séparés. Ils sont au premier étage. Selon la loi nous n’avons pas le droit de nous voir. Mais ça va. Quand vous êtes bien dans la tête, le reste est moins important. »

Si la polémique ne cesse d’enfler, CR7 se penche sur sa convalescence. Lui qui pourrait même finalement être de retour à temps pour affronter le FC Barcelone en Ligue des champions.

Pensez-vous que CR7 a usé de sa notoriété pour contourner la réglementation en vigueur ? N’hésitez pas à réagir en commentaires.

Afrique Sports

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *