Kolon rattrape par ses casseroles

Ce document, daté du 12 décembre 2013, administre la preuve, selon laquelle le président de la Fédération Malienne de Football et son vice-président s’en sont mis plein la besace. Des billets d’avion, Bamako-Paris-Bamako, ont été facturés à 8,6 millions CFA ; alors que leur prix réel sur le marché n’excède pas 1,26 million CFA. Plus grave encore, ces billets ont été vendus à la FEMAFOOT par l’Agence « Azur Voyage-SARL », dont le patron n’est autre que le vice –président de cette même FEMAFOOT.

femafoot federation football malien

Rappelez-vous, dans notre dernière édition, nous annoncions à la une du palmipède : « détournements de fonds à la FEMAFOOT : les preuves qui accablent !».

Et comme au Canard déchaîné, nous ne sommes pas du genre à jeter le manche après la cognée, nous avons décidé, cette semaine, de publier la preuve de ce détournement, opéré  à la faveur d’une surfacturation qui ne dit pas son nom.

Sur cette facture, trois billets d’avion ont été facturés à des prix qui donnent le tournis, par l’agence « Azur voyage » de Boukary Sidibé, dit « Kolon », vice-président de la FEMAFOOT. Destiné à Boubacar Diarra, président de la FEMAFOOT, le premier billet Bamako-Paris-Bamako a été facturé à 4.024.100 CFA ; le  second, attribué à Boukary Sidibé lui-même à 3.223.500 CFA et le troisième, appartenant à un certain Ousmane Thièrno Diallo à 1.369.500 CFA. Soit un total de 8.617.100 CFA.

Or, sur le marché le prix du billet Bamako-Paris-Bamako n’excède pas 410.000 CFA. Soit 1.260.000 CFA pour les trois billets d’avion. Alors question : où est donc passé le reste, c’est-à-dire les 7. 357.100 CFA ? Bien malien, qui pourrait le dire.

Cette entorse à l’orthodoxie financière n’est pas le seul fait reproché au président de la Fédération Malienne de Football (FEMAFOOT) et à son vice-président. Loin s’en faut. De source bien informée, ils seraient à l’origine du découvert de 300 millions CFA, contracté à la Bank Of Africa (BOA) par la FEMAFOOT. Et cela, sans que les autres membres de la « Fédé » soient informés de la destination de cette manne financière.  Autres détournements, autres lieux : la villa censée être occupée par l’ex-sélectionneur des Aigles, Henri Kasperzack. Louée à 750.000 CFA par mois, cette villa n’aurait jamais été occupée par l’ex-sélectionneur national.  Mais plutôt, par Boukary Sidibé, dit «  Kolon » qui, toujours selon nos informations, en aurait fait un lieu de villégiature. S’y ajoutent les sulfureux dossiers, liés à l’éclairage et au gazonnage de certains terrains de football. Dossiers sur lesquels nous reviendrons dans nos prochaines éditions.  Du coup, des voix s’élèvent pour demander des comptes au président de la Fédération Malienne de Football et à son vice-président. Qui se murent dans un silence assourdissant.  Un audit, en bonne et due forme,  s’impose afin de voir clair dans cette affaire. Qui prend, au fil des jours, l’allure d’une véritable « affaire d’Etat ».

Nous y reviendrons !

 

Oumar Babi

 

Source: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.