Jeux nationaux de la jeunesse : Kidal, la surprise du chef

Après trois journées de compétition, l’équipe féminine de basket-ball 3×3 de la 8è région occupe la tête du classement, devant Bamako et Kayes. Les Kidaloises ont signé trois succès en autant de sorties

Les disciplines collectives des Jeux nationaux de la jeunesse ont débuté. Au basket-ball féminin 3×3, l’équipe de Kidal a créé la sensation, en signant trois victoires, en autant de matches. Lors de leur première sortie, les Kidaloises ont battu Sikasso 15-2, avant de récidiver face à Bamako dominé 12-8. 24h plus tard, Kidal fera une troisième victime, l’équipe de Tombouctou surclassée 15-4. Avec trois victoires, les Kidaloises ont, ainsi, pris la tête du groupe A, devant Bamako (1 victoire et 1 défaite), Kayes (1 victoire et 1 défaite), Sikasso (1 victoire et 1 défaite) et Tombouctou (3 défaites). Dans le groupe B également, c’est l’équipe de Gao qui mène le bal, après les deux succès enregistrés face, respectivement à Ségou (2-1) et Koulikoro (5-4). Mais contrairement à Kidal qui réalise un parcours sans faute pour le moment, Gao s’est fait piéger par Taoudéni (11-8). Pour mémoire, la poule B est composée de Mopti, Koulikoro, Gao, Ségou, Menaka et Taoudéni. La phase de groupe se poursuit aujourd’hui et demain, tandis que les demi-finales et la finale sont prévues le vendredi.

En handball masculin, 10 équipes sont engagées et seule la formation de Sikasso manque à l’appel. Les équipes sont réparties en deux poules de cinq. Dans la poule A on retrouve Menaka, Tombouctou, Bamako, Kidal et Gao alors que Kayes, Mopti, Ségou, Koulikoro et Taoudéni s’affrontent dans le groupe B. Les deux premiers de chaque poule se qualifient pour les demi-finales. Après deux journées de compétition, Bamako occupe la tête de la poule, avec trois succès enregistrés face, respectivement à Kidal (47-6), Tombouctou (20-3), Menaka (19-11). La sélection de Gao a réalisé deux victoires, en battant Menaka (18-16) et Kidal (29-10). Dans le groupe B, la surprise est venue de Taoudéni qui s’est offert la peau de Koulikoro (19-18) et Ségou (8-6). Des Ségoviens qui comptent également deux victoires et qui sont au coude à coude avec Taoudéni. Les rencontrent se poursuivent ce matin, avec la confrontation entre Menaka et Kidal et le duel qui opposera Kayes et Ségou. Dans l’après midi, Gao se frottera à Tombouctou, alors que Taoudéni en découdra avec Mopti. Les demi-finales se disputeront jeudi et 24h plus tard, c’est-à-dire vendredi, ce sera la grande finale.

En football féminin de salle, Menaka a tenu en échec Bamako (2-2), hier matin, et Sikasso et Ségou se sont également neutralisés (1-1). Auparavant, c’est-à-dire, lundi, Tombouctou avait réalisé deux victoires de prestige contre Koulikoro (1-0) et Ségou (1-0). Quant à Taoudéni, il a dominé Koulikoro (2-1) avant de s’incliner devant Sikasso (0-2). Dans le duel entre Kayes et Mopti il n y a eu, ni vainqueur, ni vaincu. Les demi-finales et la finale sont prévues, respectivement jeudi et vendredi. Au volley-ball, l’équipe de Gao fait la course en tête dans le groupe B, alors que Kayes domine les débats dans la poule A qui comprend également Menaka, Sikasso, Taoudéni (le groupe B est composé de Tombouctou, Bamako, Koulikoro, Gao, Mopti et Kidal). La finale est prévue samedi soir, juste avant la cérémonie de clôture. Pour mémoire, les épreuves d’athlétisme se sont déroulées, le dimanche 24 décembre. Quant aux karatékas et taekwondoïstes, ils entrent en lice, respectivement aujourd’hui et demain jeudi.

Source : L’ESSOR 

SourceSport Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *