Hippisme, Grand prix feu Balla Moussa Keïta : POUR PERPéTUER LA MEMOIRE D’UN HOMME DE SPORT ET DE CULTURE

 

Hippisme grand prix nation mali bamako

Au total, 56 chevaux repartis en 3 trois catégories ont participé à la course. Le trophée a été remporté par Mansour II qui s’est imposé devant Juge et Jumelles

La commission d’organisation des festivités du 15è anniversaire de la mort de Balla Moussa Keïta a organisé un Grand prix, dimanche en partenariat avec le groupe Tandia. Baptisée Grand prix feu Balla Moussa Keïta, la course s’est déroulée au Champ hippique de Bamako, en présence de plusieurs personnalités dont la représentante de l’épouse du chef de l’Etat, Nènè Touré, le président de la Fédération malienne des sports équestres (FMSE), Mohamed Haïdara, le patron de la ligue des Sports équestres de Bamako, Souleymane Makanba Doumbia et le PDG du groupe Tandia, Aboubacar Tandia. On notait également la présence à l’événement de la veuve de Balla Moussa, Keïta Na Fatoumata Doumbia et des enfants de notre regretté confrère. Dans son allocution d’ouverture, le président de la ligue des Sports équestres du District a rendu un vibrant hommage à feu Balla Moussa Keïta, avant d’indiquer que l’illustre était un grand passionné des courses hippiques. «Il ne fait aucun doute que feu Balla Moussa Keïta est un monument national et cela a été prouvé par toutes les actions qu’il a eues à poser dans le monde des médias et dans le monde de la culture. Aujourd’hui nous nous retrouvons dans le domaine des sports équestres, domaine dans lequel feu Balla Moussa Keïta a eu une dimension», soulignera Souleymane Makamba Doumbia. «Feu Balla Moussa Keïta et Harouna Tièblé Coulibaly étaient les grands animateurs du monde hippique», conclura le patron des sports équestres du District. Après Souleymane Makamba Doumbia, ce sera au tour du PDG du groupe Tandia de rendre hommage à feu Balla Moussa Keïta pour ce qu’il a fait dans la promotion de la race chevaline au Mali. «Si nous avons accepté d’être partenaire de cette course, c’est pour rendre hommage à feu Balla Moussa Keïta, un homme qui a beaucoup fait pour son pays dans le monde des médias et de la culture. Le groupe Tandia rend hommage à l’illustre disparu et à tous ceux qui ont travaillé pour ce pays. Nous serons toujours prêts à accompagner les personnes qui se battent pour le développement du Mali», dira Aboubacar Tandia. Quand à la veuve de Balla Moussa Keïta, elle témoignera sa reconnaissance à la FMSE, la ligue et à tous les partenaires du Grand prix. «Je suis très contente de l’organisation de cette course. Je remercie ceux qui ont eu l’initiative d’organiser une course hippique à la mémoire de mon défunt mari, y compris mes enfants. Mes remerciements à la première dame Keïta Aminata Maïga et au PDG du groupe Tandia, Aboubacar Tandia», témoignera Keïta Na Fatoumata Doumbia. Au total, 56 chevaux repartis en 3 catégories ont participé à cette première édition du Grand prix feu Balla Moussa Keïta. La première course qui a mis aux prises 15 Petits chevaux sur la distance de 2000 mètres, a été remportée par Hadji monté par le jeune jockey Ibrahim Baradji. Le cheval de l’entraîneur Adama Haïdara s’est hissé sur la plus haute marche du podium devant Sans frontière et le Stade malien et empochera une enveloppe de 25.000 F cfa, contre 20.000F et 15.000F pour le deuxième et le troisième. La deuxième course a opposé 13 Petits chevaux sur la même distance de 2000 mètres. Cette épreuve tournera à l’avantage de Banamba I qui a franchi la ligne d’arrivée devant F16 et Ayatoulah. Les trois chevaux ont reçu, respectivement 25.000, 20.000 et 15.000 Fcfa. Chez les Demi-cracks qui ont parcouru 2200 mètres, Africable, le cheval de notre confrère Yacouba Dansoko, dominera les débats devant Cheick Tidiane et Rambo. Le vainqueur percevra une enveloppe de 40.000 Fcfa, contre 35.000 et 30.000 Fcfa, respectivement pour le deuxième et le troisième. Le clou de cette 1ère édition du Grand prix feu Balla Moussa Keïta sera la course des 13 Cracks qui se sont affrontés sur la longue distance de 2400 mètres. Pour cette course, on attendait des chevaux comme le champion sortant, Konoba et Yaye Jo, mais c’est Mansour II monté par le jockey Diakaridia Diallo qui a créé la surprise en se hissant sur la première marche du podium. Les deuxième et troisième places reviendront, respectivement à Juge et à Jumelles. Mansour II devient ainsi le premier cheval à inscrire son nom au palmarès du Grand prix feu Balla Moussa Keïta et empoche au passage la somme de 60.000 Fcfa contre 55.000 et 50.000 Fcfa pour Juge et Jumelles. B. THIERO

Source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *