France : MAMADOU SAKHO VA-T-IL RATER L’EURO ?

joueur footballeur defenseur français mamadou sakho cm coupe monde

Mamadou Sakho, défenseur central de l’équipe de France de football, a été contrôlé positif lors d’un match de Ligue Europa et mis à l’écart par son club de Liverpool. S’il n’est pas, pour le moment, suspendu par l’UEFA, ce pilier des Bleus risque de rater l’Euro de football à domicile. La substance à laquelle Mamadou Sakho a été contrôlé positif n’a pas été précisée dans le bref communiqué du club anglais. Selon l’agence Associated Press (AP), il s’agit d’une substance brûleuse de graisse. Le joueur formé au Paris Saint-Germain est régulièrement sujet à des problèmes de poids, et ce depuis le début de sa carrière. Le contrôle a eu lieu à l’issue du quart de finale retour de Ligue Europa opposant Liverpool à Manchester United, le 17 mars. Mamadou Sakho a, selon AP, jusqu’à mardi pour demander l’échantillon B, lequel infirme très rarement l’échantillon A. Si le contrôle positif est confirmé, Mamadou Sakho plaidera la négligence, selon la radio RMC. Dans ce cas, le nouveau code mondial antidopage est relativement souple. Un sportif contrôlé positif à une substance pouvant être prise sans intention d’améliorer ses performances, peut, s’il convainc de l’absence de faute significative, voir sa suspension réduite. La sanction peut aller de la réprimande à une suspension de deux ans. Le coéquipier de Sakho à Liverpool Kolo Touré avait, alors qu’il jouait pour Arsenal, été contrôlé positif à un brûleur de graisse contenu selon lui dans un produit amincissant. La Fédération anglaise l’avait suspendu six mois. Mais dans le cas de Mamadou Sakho, ce sera à l’UEFA, qui a diligenté le contrôle, de statuer. Quelle que soit la décision de l’organisation faîtière du football européen, le défenseur international risque de rater l’Euro 2016. Didier Deschamps, qui a choisi de se priver de Karim Benzema, mis en examen dans une affaire de chantage visant Mathieu Valbuena, doit en effet annoncer sa liste pour l’Euro le 12 mai. La compétition commence le 10 juin. Les délais sont donc réduits. Contactée, la Fédération française de football s’est refusée à tout commentaire « pour l’instant ». Sakho, joueur volontaire, précieux sur les coups de pieds arrêtés offensifs mais parfois coupable de bévues ou d’erreurs de placement en défense, était en ballotage avec Laurent Koscielny pour former avec Raphaël Varane la charnière centrale titulaire. Au-delà de sa présence ou non sur le terrain, le héros du match de barrage qualificatif à la Coupe du monde 2014, face à l’Ukraine, occupe une place importante dans le groupe de Didier Deschamps.

Basket-ball : L’ESPAGNE PRIVéE DE JO 2016 ?

La guerre Fiba Europe/ECA prend une nouvelle tournure. Elle pourrait désormais impacter directement les Jeux olympiques et la toute puissante équipe d’Espagne, trois fois vice-championne olympique (1984, 2008, 2012), championne du monde en 2006 et trois fois championne d’Europe, dont à la fin de l’été dernier, à Villeneuve d’Ascq, après avoir écarté Tony Parker et les Bleus au stade des demi-finales (2009, 2011, 2015). Rappel des faits. La Fiba Europe souhaite rapatrier dans son giron les compétitions continentales de clubs, qui sont sous la coupe d’une entité privée, ECA, depuis le début des années 2000. Et notamment la C2, l’Eurocoupe, mais aussi maintenant la C1, l’Euroligue, avec le lancement la saison prochaine d’une Ligue des champions Fiba. La Fiba Europe est prête à tout pour parvenir à ses fins, et même à suspendre les équipes nationales masculines seniors des nations récalcitrantes. Jean-Pierre Siutat, membre du bureau de la Fiba Europe en plus de sa casquette de président de la Fédération française de basket (FFBB), nous l’avait dit dès l’année dernière, avant même le coup d’envoi de l’EuroBasket 2015 en France. Derrière les grandes manœuvres de la Fiba Europe, il y a, entre autres, la volonté de protéger les sélections, avec la mise en place dès 2017 de fenêtres internationales en cours de saison. 14 fédérations ont été menacées de sanctions, en l’occurrence d’être privées de compétitions continentales et donc d’Euro 2017, si elles continuaient à prêter allégeance à l’ECA : Serbie, Croatie, Turquie, Russie, Espagne, Lituanie, Grèce, Italie, Israël, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Slovénie et Pologne. L’Espagne faisait également partie de cette liste. Une Espagne qui, par la voie de sa Ligue professionnelle, ferait visiblement la sourde oreille aux injonctions de la Fiba Europe et qui serait donc, selon plusieurs médias (Mundo Deportivo samedi, L’Equipe ce dimanche), sanctionnée. Il est désormais question que la Roja soit privée de JO l’été prochain ! La sanction pourrait être officialisée dans le courant de la semaine prochaine, selon le quotidien français. La Fiba Europe aurait en effet demandé à la Fiba tout court d’élargir les sanctions aux compétitions mondiales, JO et Coupe du monde. Cette dernière s’est simplement fendue d’un communiqué dans lequel elle assure de son «total soutien» la Fiba Europe dans ses décisions de la semaine passée. «Le comité exécutif de la Fiba demande à la Fiba Europe de rencontrer toutes les fédérations nationales concernées afin de d’étudier et de discuter de leur position. L’élargissement des sanctions du niveau européen au niveau mondial sera étudié après ce processus de consultation», peut-on lire dans un communiqué de la Fiba, publié samedi. Communiqué dans lequel on apprend qu’une rencontre entre les patrons de ladite Fiba et d’ECA est au programme «dans les prochains jours».

 

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *