Football : pourquoi faut-il recruter Hatem Ben Arfa ?

Sans club depuis le 30 juin dernier, l’attaquant français, désireux de retrouver du temps de jeu, cherche une nouvelle destination.

Par Sacha Nabet

Nice, Rennes, Lyon, Saint-Étienne et Bordeaux… Cinq clubs se seraient positionnés sur Hatem Ben Arfa. Libre de tout contrat après un an et demi de placard au Paris Saint-Germain, l’ex-Parisien aurait même refusé de rejoindre les championnats turc et chinois sous prétexte qu’il privilégierait le côté sportif. Énormément critiqué ces derniers temps, l’attaquant français reste tout de même un excellent joueur. Pour les clubs qui hésiteraient à le recruter, Le Point leur donne cinq raisons de le faire…

Il est libre comme l’air

En fin de contrat depuis le 30 juin, Hatem Ben Arfa a désormais les cartes en main pour choisir sa destination. Le joueur de 31 ans avait anticipé son départ depuis le 29 mars sur son compte Instagram. Une sorte de soulagement. Le banc n’était visiblement pas assez confortable à son goût. Aucun montant à débourser pour attirer l’attaquant français dans ses rangs. Il est libre et donc gratuit, ce qui est un vrai avantage pour les écuries intéressées. Cependant, il ne faut pas oublier que « rien n’est jamais gratuit ». L’ex-Parisien percevait au PSG un salaire de 500 000 euros brut mensuel. Un réel investissement pour un club lambda. Toutefois, Ben Arfa privilégie le projet sportif avant tout et préférerait rester en Ligue 1. Il sera forcément obligé de faire un effort financier…

Il est en forme

Présenté comme l’une des attractions du mercato estival de 2016, Hatem Ben Arfa a finalement très peu été utilisé, voire pas du tout. Trop individualiste selon Unai Emery, il a tout d’abord joué les doublures de luxe, pour se retrouver ensuite avec la CFA lors de la saison 2017-2018. Après avoir purgé sa peine et progressé en découpage de citrons, l’ex-coiffeur parisien est prêt à rechausser les crampons et serait déterminé à gagner sa place dans un nouveau club. Deux ans de vacances, c’est suffisant pour se reposer et commencer une nouvelle saison en pleine forme.

Il a un grand cœur

« Le PSG fait partie de moi. J’avais tous les posters des joueurs quand j’étais petit… Signer à Paris serait un rêve d’enfant. Le PSG, ça résonne direct dans mon cœur », avait confié Hatem Ben Arfa en 2013. C’est touchant, on en aurait presque les larmes… surtout quand on remonte de quelques années en arrière. En 2008, il avait confié que « l’OM était un choix de cœur » et en 2010, avant un clasico, il avait critiqué le Paris Saint-Germain en insinuant que jamais il ne signerait dans ce club et qu’il « visait plus haut » ! Non, ce n’est pas une girouette, il a juste un grand cœur et est généreux. Avis aux amateurs.

Il est talentueux

Hatem Ben Arfa est un vrai atout pour une équipe. À l’aise balle au pied et très technique, il fait partie de la fameuse génération « prometteuse » de 87 avec Samir Nasri, Karim Benzema et Jeremy Menez. Tout comme ces joueurs, le natif de Clamart a un caractère qui peut souvent lui porter préjudice. Mais depuis son retour en Ligue 1, l’attaquant français a su faire des efforts et mettre en avant le bon côté de sa personnalité. Les deux ans au placard lui ont même permis de mûrir et de prendre conscience que tout ce qu’il voulait c’était (re)jouer au football. Qui plus est, depuis qu’il a tenu des chroniques pour France Football pendant la Coupe du monde – critiquant notamment Didier Deschamps –, il est incollable tant sur « le plan tactique que technique ! »

Il peut relancer une équipe :

Arrivé en 2015 sur la pointe des pieds en provenance du championnat anglais, où il n’avait pas réussi à s’imposer, Ben Arfa a hissé l’OGC Nice à la 4e position – soit sept places gagnées en une saison ! Il a survolé la Ligue 1 toute l’année. En 2015-2016, après une saison blanche, l’ex-Niçois avait même fini meilleur buteur du club avec 17 buts et meilleur passeur avec 6 passes décisives… C’est une sorte d’interrupteur, il suffit de l’actionner pour qu’il éclaircisse tout le championnat. Qui serait prêt à (re)tenter le pari Hatem Ben Arfa ?

 

Source: lepoint

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *