Finale US Open: Serena Williams écope d’une amende de 17.000$

Serena Williams a été condamnée à une amende de 17 000 $ pour ses trois violations du code lors de la finale de l’US Open contre Naomi Osaka.

Au cours de sa finale perdue contre la Japonaise Naomi Osaka (6-2, 6-4), la cadette des sœurs Williams se voit imposer 4000$ pour avoir eu les conseils de son entraîneur, de 3000$ pour avoir fracassé sa raquette et, surtout, de 10 000$ pour abus verbal à l’endroit d’un arbitre.

Tout avait commencé quand Serena avait reçu un premier avertissement pour “coaching”, interdit en match, en début de deuxième set, à 1-0, 40-15, service Osaka.

Avait suivi une discussion musclée en plusieurs épisodes avec l’arbitre de chaise, le Portugais Carlos Ramos, qui s’était envenimée au fur et à mesure.

 

Selon l’article P de la section III du livre des règlements des tournois du Grand Chelem, «la violence verbale» est définie comme «une déclaration concernant un officiel, un adversaire, un commanditaire, un spectateur ou une autre personne qui implique de la malhonnêteté ou de nature péjorative, insultante ou abusive».

La section stipule qu’un joueur est passible d’une amende allant jusqu’à 20 000$ pour chaque infraction.

Williams a perdu ses nerfs et s’est emportée contre l’arbitre en finale des Internationaux des États-Unis, faisant passer au second plan le sacre pourtant historique de la Japonaise Naomi Osaka (6-2, 6-4), samedi à New York.

Il y a des catégories distinctes pour le coaching («Les communications de toute nature, audibles ou visibles, entre un joueur et un entraîneur peuvent être interprétées comme un coaching») et pour les abus de raquettes ou d’équipement.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *