Femafoot : Le président Boubacar Baba Diarra brièvement interpellé hier

Pour avoir agressé un huissier de justice dans l’exercice de ses fonctions mardi, le président déchu de la Fédération malienne de football (Fémafoot), l’inspecteur général de police Boubacar Baba Diarra a été hier conduit au camp I de la gendarmerie. A en croire nos confrères de bamada.net, il a été libéré après son interrogatoire.

boubacar baba diarra president federation malienne football femafoot journalistes sportifs presseAprès l’assemblée générale extraordinaire, tenue le 30 août à l’hôtel Mandé, qui a prétend  avoir destitué le général de police Boubacar Baba, la crise à la Fémafoot a pris une nouvelle tournure depuis le 1er août. En effet, à la solde du président de la Fémafoot, des loubards ont agressé l’huissier de justice, Me Adama Diakité, dans les locaux de l’instance quand il était parti déposer le procès-verbal (PV) de l’assemblée générale extraordinaire.

Après leur forfait accompli devant Boubacar Baba Diarra, les gros bras ont privé l’huissier de ses téléphones et d’autres effets personnels, selon les informations que ses confrères nous ont confiées hier. Aussitôt, la victime s’est transportée au commissariat du 14e arrondissement non loin des lieux pour porter plainte contre x.

Venus s’informer de la situation, Boubacar Baba Diarra, a refusé de recevoir les éléments du 14e arrondissement dépêchés sur les lieux. C’est alors que l’huissier a saisi le tribunal de la Commune IV avant d’informer le président de l’Ordre des huissiers. Celui-ci à son tour s’est saisi du dossier et le procureur général, Daniel A. Tessougué, a instruit l’interpellation du général Boubacar Baba Diarra.

Hier aux environs de 11 h, général Diarra a été arrêté à la Fémafoot et conduit au camp I de la gendarmerie.  Joint par   téléphone par bamada.net, l’information a été confirmée par l’intermédiaire qui a expliqué qu’il répondait à une plainte d’un jeune qui a été tabassé  par les «supporters» des membres de la femafoot. Le président de la femafoot a confirmé sa présence au  camp I pour répondre à la  dite convocation en tant que  responsable  moral . Après sa déposition, il a vaqué à ses affaires.

Maliki Diallo

source :  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *