Fédération malienne d’athlétisme : Environ 300 médailles en 4 ans

La 20e session ordinaire du conseil national de la Fédération malienne d’athlétisme (FMA) est prévue ce samedi 25 novembre dans la salle de conférence du stade du 26-Mars. Avant, Mme Sangaré Ami Kéita, présidente sortante, candidate à sa propre succession, a présenté son bilan. Que de réalisations ! 

sangare oumou bah seynabou diop traore sangare aminata keita presidente athletisme comite national olympique cnos acnoa nuit merite sportif

Pour parler de son bilan de quatre années d’exercice à la tête de la Fédération et ses ambitions pour le mandat prochain, Sangaré Ami Kéita a rencontré la presse au siège de la Fédération le jeudi 16 novembre.

sergent chef djenebou dante championne athletisme

Avant tout, Mme Sangaré a manifesté sa fierté d’être femme et de diriger une Fédération sportive. “C’est dommage que certains pensent qu’en ce 21e siècle une femme ne doit pas occuper certains postes. L’athlétisme est ma passion dès mon jeune âge. En dirigeant la FMA, je me dis que mon rêve d’enfant a été réalisé”, s’est-elle exclamée d’entrée du jeu.

Mis en place en 2013, son bureau a commencé à diriger avec des projets ambitieux. Tout d’abord, le siège de la Fédération a été rénové. Ensuite, un site web a été créé. De plus, le bureau d’Ami a pu organiser des stages d’entraîneurs et officiels techniques. Des compétitions ont pu être organisées en les catégorisant aussi bien que des championnats. “Nous avons participé à des compétitions internationales, tout en les organisant ici aussi. La performance et le niveau des athlètes sont bons”, s’est-elle réjouie.

Elle a ajouté : “Nous avons des bases de données qui nous permettent de connaître le nombre exact des athlètes cadets, juniors et seniors”.  A ce niveau, il faut savoir que le nombre d’athlètes a augmenté grâce à la création de six nouveaux clubs.  Cependant, elle affirmera que des bourses d’étude et des bourses olympiques pour des athlètes ont été attribuées par la Fédération.

Des ambitions intactes

Durant les années passées, le nombre de médailles a augmenté de 40 %. De 2013 à nos jours, les athlètes ont pu glaner lors des compétions sous-régionales et internationales 271 médailles en or, argent et bronze.  Tout récemment, aux Jeux de la Francophonie, ils ont pu obtenir 3 médailles : une en or, une en argent et une en bronze.

En outre, le bureau d’Ami Kéita a travaillé avec les ligues en les subventionnant. Toutes les ligues ont été subventionnées pour organiser les championnats locaux. “Nous avons pu avoir un peu d’équipement pour les ligues”, a-t-elle précisé.

Pour continuer avec ses projets, Sangaré Ami Kéita a décidé de briguer un second. Dans les grandes lignes de ses ambitions, elle souhaite organiser plus de stages pour les entraîneurs et les officiels techniques. De plus, des stages bloqués de sportifs pour leur permettre d’augmenter leur performance et des journalistes sur les règles de jeu des différentes épreuves de cette discipline sportive seront organisés.

“Nous ambitionnons d’aider des ligues à avoir des sièges. L’un de nos projets aussi est de chercher des équipements d’athlétisme, notamment le chronométrage électrique, l’équipement pour le saut à la perche, les haies, etc.” Pour ce faire, elle a lancé un appel aux partenaires, sponsors.

Bintou Danioko

Source: L indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *